Actualité Deux-roues Génie Civil et manutention Matériel agricole et horticole Matériels pour l'automobile et outillage Mobilité

EDUCAM veut se rapprocher davantage du client

05-03-2018

Pour répondre à une demande croissante, EDUCAM élargit régulièrement son offre de formation. Une nouvelle approche devrait la rendre plus visible et accessible.

« Les partenaires sociaux comprennent bien l'importance des formations. La nouvelle CCT Formation le montre », entame Roel Stinissen, Directeur commercial chez EDUCAM. « L'étendue et la diversité de notre offre sont souvent méconnues. Prenez par exemple le format : il va de formations fermées, proposées au sein d'une entreprise, autrement dit le pur sur-mesure, à des sessions ouvertes, accessibles à tous. Grâce à notre expérience et à notre connaissance approfondie du secteur, nous pouvons répondre aux besoins des différents profils qui s'inscrivent à ces sessions ouvertes. La valeur ajoutée de ce type de sessions n’est pas seulement constituée de ce que le formateur transmet et d’un matériel didactique de qualité. Elles offrent aussi l’opportunité de rencontrer des collègues du secteur et de partager des expériences. » L'offre adaptée en carrosserie et la formation spécifique aux entreprises du secteur Heavy Duty apportent des réponses concrètes aux demandes du marché. 

Demande croissante 

« Nous avons récemment constaté une plus grande demande de formation », déclare Roel Stinissen. « Nous en sommes bien entendu très contents, mais cela ne nous étonne pas vraiment. Plusieurs évolutions techniques augmentent de plus en plus le besoin d’un personnel bien formé. La manipulation de véhicules hybrides, par exemple , nécessite des compétences particulières. Les aspects de sécurité de ces véhicules sont aussi essentiels et ne font généralement pas partie du savoir-faire classique des personnes qui les manipulent. » 

Effets de la digitalisation 

« Outre les formations techniques, de nombreuses formations non techniques ont également vu le jour ces dernières années », poursuit le directeur commercial. « Pour gérer les clients, par exemple, ou les conflits. Avec la vague de digitalisation, on voit que c'est souvent avec ce contact humain qu'un garage peut faire la différence. Optimiser cette relation client n'est pas un luxe superflu, c'est même une nécessité. Nous proposons également des formations sur la digitalisation. La gestion des médias sociaux relève peu à peu du cœur de métier des entreprises automobiles. » 

Approche plus directe 

« En prélude à AutoTechnica, nous menons une campagne pour nous rapprocher encore de nos clients », conclut Roel Stinissen. « Nous voulons travailler de manière plus "multi-channel". Il y a un calendrier qui recense bien toutes nos formations. Et grâce à des outils marketing, nous y facilitons l'inscription. Nous croyons fermement en nos formations. Grâce à cette approche, nous espérons les rendre plus visibles et en faciliter l’accès à tous. » 

Photo: Koen Broos