Mobilité

Garage Carrosserie Houman : Un peu de poigne ne peut pas faire de mal

Alors que sa formation laissait présager une carrière dans les deux roues, Steven Houman (43 ans) a préféré se tourner vers les voitures. Il est aujourd’hui à la tête de la SPRL Houman, une entreprise qui compte un garage-carrosserie établi à Hombeek, et un autre installé à Rijmenam.

Steven Houman a toujours aimé retaper des vélos, des vélomoteurs et – puisque fils d’agriculteur – des tracteurs. Au bout d’un temps, il a cependant décidé d’aller plus loin et de se lancer dans l’électronique automobile et la carrosserie. Travaillant déjà la journée, il s’est donc inscrit à des cours du soir. Après avoir acquis les compétences nécessaires, il a ouvert une carrosserie à Hombeek avec son frère aîné. Quatre ans plus tard, il a repris cette carrosserie à son compte et s’est installé dans l’ancien garage Renault de Hombeek, idéalement composé d’un showroom et d’un atelier. En 2018, il a repris l’ancien garage Luytens de Rijmenam, une entreprise familiale active depuis 42 ans qui fut également l’une des premières concessions Mitsubishi de la région.

Aujourd’hui concessionnaire officiel des marques Suzuki, Mitsubishi, Isuzu et SsangYong, la société Houman vend des voitures et motos neuves et d’occasion, et propose des services d’entretien, de réparation et de carrosserie. Avec ses deux établissements, Steven Houman est suffisamment présent dans la région de Malines pour exclure toute concurrence directe.

Parmi les marques prises en charge par les garages-carrosseries Houman, Suzuki reste la plus populaire. Elle représente en effet 60 % des activités de la SPRL, contre 25 % pour Mitsubishi, 10 % pour SsangYong, et 5 % pour Isuzu. Au total, les garages Houman vendent chaque année entre 400 et 500 véhicules. 

Service intégral 

La SPRL Houman emploie aujourd’hui 20 personnes : 4 à Rijmenam et 16 à Hombeek. « Notre but est d’offrir un service intégral pour pouvoir servir chaque client sans devoir sous-traiter. » De son côté, Steven Houman garde un œil sur l’ensemble des activités des deux sites et veille à accorder autant d’attention à chaque département et collaborateur. « Une chaîne est aussi solide que son maillon le plus faible. Pour que la machine reste bien huilée, il faut donc prendre soin de tout le monde. »

Là où les véhicules des marques premium sont généralement assemblés sur demande, les concessions telles que celles de Steven Houman doivent proposer un large éventail de véhicules et se livrer de temps à autre à un déstockage. « Nous vendons des voitures solides et fonctionnelles qui finissent presque toujours dans le top cinq des véhicules les plus fiables. Nos clients bénéficient en outre d’une garantie de cinq ans. Il s’agit principalement de particuliers qui y réfléchissent à deux fois avant de choisir une voiture qu’ils devront financer par leurs propres moyens. Chez nous, les achats impulsifs sont donc rares. » Un couteau à double tranchant, car c’est précisément la raison pour laquelle Houman assure également la maintenance d’autres marques, afin de maintenir le niveau de l’atelier. 

Fleet Dealer of the Year 

La SPRL Houman est également très active dans le secteur fleet, et a récemment été sacrée Fleet Dealer of the Year pour les quatre marques japonaises qu’elle commercialise. « Suzuki et Mitsubishi sont des marques populaires dans ce secteur, car elles conservent une excellente valeur résiduelle. La Mitsubishi Outlander hybride rechargeable y est particulièrement prisée. »

Pour Steven Houman, ces marques se distinguent également par la liberté qu’elles laissent aux concessionnaires. « Nous entretenons des contacts très humains avec l’importateur. C’est très important pour moi. Dans mes garages, le chef, c’est moi. J’aime faire les choses à ma manière, sans avoir de comptes à rendre. Après tout, c’est pour ça que je suis devenu indépendant il y a 20 ans. » 

Caractère autoritaire 

Comme le montrent ses propos, Steven Houman gère ses garages avec une main de fer. « Je suis parfois un peu trop autoritaire », avoue-t-il. « Je devrais parfois prendre un peu de recul, mais je pense tout de même qu’un peu de poigne ne peut pas faire de mal. »

Et les affaires marchent bien, puisque, cette année, le chiffre d’affaires de l’entreprise a augmenté, malgré une légère diminution du volume de vente. Cette augmentation s’explique par une intensification des activités hors vente, un étoffement de l’offre de services, un meilleur suivi après-vente, des méthodes de travail plus efficaces… « Il faut aussi confier les bons postes aux bons collaborateurs, et savoir (oser) déléguer tout en gardant un œil sur le travail de chacun. C’est le seul moyen de se faire une bonne réputation. » 

Vendre de la mobilité 

Comment Steven Houman envisage-t-il l’avenir ? « Nous devons nous dire que nous ne vendrons plus des voitures, mais de la mobilité – ce qui est plus facile à dire qu’à faire. Contrairement aux marques premium, qui ont plus de moyens et de marge de manœuvre, nous devrons tout reprendre à zéro. Toujours est-il que les temps changent. Pour les jeunes d’aujourd’hui, posséder une voiture n’a aucun intérêt. Ils veulent juste savoir ce qu’ils devront dépenser en “mobilité” sur une base mensuelle. Nous devrons donc encourager la diversité, non seulement chez nos clients – particuliers ou gestionnaires de flotte –, mais aussi au sein de notre offre : voitures, scooters, utilitaires légers… Et nous devrons faire des choix, car un concessionnaire ne peut pas jouer sur tous les tableaux. De toute façon, nos garages ne seraient pas assez grands. »

Pour Steven Houman, la voiture n’est toutefois pas près de tirer sa révérence. Voitures autonomes, véhicules électriques… à quoi bon, si l’infrastructure ne suit pas ? « Dans ce domaine, notre pays accuse un temps de retard, et le gouvernement continue de semer le doute. Personne ne sait si un véhicule acheté aujourd’hui sera toujours autorisé à circuler dans les grandes villes belges d’ici deux ou trois ans. Cela nous ne nous facilite pas la tâche. La seule chose que nous pouvons faire est de surveiller le secteur afin d’anticiper au maximum les tendances. » 

Advanced Automotive Management

Steven Houman est un manager autodidacte, ce qui signifie qu’il n’a jamais suivi de vraie formation en gestion d’entreprise. Il dirige néanmoins une société florissante qui compte deux unités d’établissement et pas moins de 20 collaborateurs ; un succès auquel la formation « Advanced Automotive Management » dispensée par TRAXIO a, selon lui, contribué. « C’est un programme intensif axé sur la pratique », explique-t-il. « Le but de la formation est d’améliorer la vision stratégique et le leadership des managers, mais j’ai aussi appris beaucoup de choses sur toutes sortes d’activités menées au sein d’une entreprise, de la réception à la vente. Cela dit, je crois que je suis le seul à avoir payé la formation de sa poche (rires). » 

En bref 

Lancement d’une première concession en 2000

Reprise du garage Renault de Hombeek en 2003

Reprise du garage Luytens de Rijmenam en 2018

Situation actuelle : deux garages-carrosseries, un à Hombeek et un à Rijmenam

Surface totale : environ 4.000 m²

Nombre de collaborateurs : 20 (16 à Hombeek, 4 à Rijmenam)

Répartition des activités : 60 % pour Suzuki, 25 % pour Mitsubishi, 10 % pour SsangYong et 5 % pour Isuzu

400 à 500 véhicules vendus chaque année

Chiffre d’affaires : environ 5 millions

 

Photo Benjamin Brolet