Communiqués Deux-roues

Les immatriculations de vélos électriques rapides crèvent le plafond en mars (+57,5 %)

08-04-2021

Les immatriculations de vélos électriques rapides se sont littéralement envolées : +57,5 % de plus qu’en mars 2020.  Comparé à mars 2019 (confinement pré-Coronavirus), les speed pedelecs réalisent un très joli score de +28,8 %.  La hausse est généralisée : excepté dans la province de Namur, les immatriculations augmentent dans toutes les provinces belges.  Les entreprises et le leasing affichent de beaux scores mais ce sont surtout les particuliers qui mènent le peloton.

« Avec 1.257 unités, les immatriculations sont +57,5 % plus élevées qu’en mars 2020.  Comparé à   mars 2019, la hausse est remarquable : +28,8 %.  Il est frappant que cette embellie s’observe dans toutes les provinces belges, sauf celle de Namur.  Bien qu’il s’agisse de plus petites quantités, les augmentations exprimées en pourcentages sont importantes dans la plupart des provinces wallonnes tandis qu’en Flandre, en pourcentages toujours, le Limbourg et la Flandre occidentale surtout se démarquent.  Tout comme la province d’Anvers, qui, avec une croissance de +26 %, reste largement en tête du peloton, » affirme Filip Rylant, porte-parole de TRAXIO. « Le vélo électrique rapide ne disparaîtra plus de nos rues.  Ni en Flandre ni à Bruxelles (embellie de +17 %), ni en Wallonie non plus où le nombre d’immatriculations continue de croître.  Au premier trimestre, il s’est immatriculé +23,6 % de vélos électriques rapides de plus qu’en 2020, et +9,7 % par rapport à 2019. Les vélos de leasing (+16,3 %) et de société (+10 %) réalisent de beaux scores mais la hausse est surtout attribuable aux particuliers (+33,6 %).  De nouveaux investissements publics dans l’infrastructure cycliste devrait encore accentuer cette tendance. »

Particuliers contre entreprises

Avec 1.257 immatriculations en mars, les statistiques font un bond de +57,5 % comparé aux immatriculations de février de l’an dernier.  Plus de la moitié (51,8 %) des immatriculations émanent des particuliers, soit, pour le premier trimestre, plus de 33,6 % de plus que l’an dernier.

Le mois passé, le leasing montrait déjà des signes de croissance et cette tendance se confirme : sur les trois premiers mois, il affiche une hausse de +16,3 % et les immatriculations au nom d’une entreprise augmentent de +9,9 %.  Tout cela malgré le faible taux de bouchons en ces temps de coronavirus.

Disparités géographiques

Les vélos électriques rapides demeurent surtout populaires en Flandre : le nord du pays représente 95 % des immatriculations contre 2,6 % en Wallonie et 2,3 % à Bruxelles.  Pourtant l’évolution est très favorable à Bruxelles (+17 %) et dans les provinces wallonnes bien que les quantités restent faibles, surtout à Namur et dans le Luxembourg. 

Après une année 2020 difficile, la province d’Anvers a connu un trimestre riche et se maintient en tête avec 783 immatriculations neuves.  La Flandre orientale aussi se ressaisit (+5 %) et le Brabant flamand réalise de nouveau des résultats positifs (+10 %).  Mais ce sont – une fois encore – les provinces de Limbourg (+65 %) et de Flandre occidentale (+39 %) qui mènent la danse. 

Immatriculations des vélos électriques rapides

Immatriculations des vélos électriques rapides par province (cumul 2021)

Immatriculations des vélos électriques rapides par type (cumul 2021)