Actualité Deux-roues Génie Civil et manutention Matériel agricole et horticole Matériels pour l'automobile et outillage Mobilité

Trop chaud pour travailler?

05-08-2020

Les températures supérieures à 30 °C risquent d’empêcher celles et ceux qui travaillent d'accomplir leurs tâches dans des conditions acceptables.

Quand fait-il trop chaud pour travailler ?

Il faut prendre en compte les valeurs d’un thermomètre globe humide.  Le dénommé indice WBGT (Wet Bulb Globe Temperature) indique si l’employeur doit prendre des mesures.  Une charge de travail physique élevée et un taux d’humidité élevé dans l’air génèrent un indice WBGT élevé.

Charge de travail physique

Indice WBGT Maximal

Travail léger ou très léger

29

Travail mi-lourd

26

Travail lourd

22

Travail très lourd

18

 

Attention ! Il s’agit bien entendu de la température dans l’atelier (et non de la température extérieure), à moins que le(s) travailleur(s) travaille(nt) à l’extérieur. La plupart des employeurs ne disposent pas d’un thermomètre globe humide mais des tableaux de conversion figurent sur le site Internet du SPF Travail, Emploi et Concertation sociale.  Hormis le thermomètre classique, il faut donc aussi disposer d’un hygromètre.  Cliquez ici
Généralement, un thermomètre classique doit afficher des valeurs de 2 à 3 °C supérieures à l’indice WGBT.

Quelles mesures l’employeur doit-il prendre ?

Lorsque l’indice WBGT est trop élevé, l’employeur doit éviter tout risque de santé (prévoir suffisamment d’eau potable fraîche, tenter d’éviter le rayonnement solaire direct et/ou le minimaliser (volets, doubles rideaux, crème solaire etc.)).

Que faire lorsqu’une vague de chaleur dure plus de 48 heures ?

Lorsque la chaleur persiste et/ou qu’il n’y a pas moyen de prendre des mesures suffisantes, il faut adopter un régime de présence limitée et introduire des temps de repos (à moins que l’employeur ne respecte une norme ISO déterminée).

Alternance travail/repos

Travail léger

Travail mi-lourd

Travail lourd

Travail très lourd

45 min. de travail / 15 min. de repos

29,5 °C

27 °C

23 °C

19 °C

30 min. de travail / 30 min. de repos

30 °C

28 °C

24,5 °C

21 °C

 

Chômage temporaire ?

En cas de conditions météorologiques extrêmes, l’employeur peut décider de recourir au chômage temporaire.  Cette mesure n’est possible que lorsqu’il est impossible d’exécuter le travail mais pas en cas de baisse du rendement ou lorsque les travaux ne s’en trouvent que compliqués.

Cliquez ici pour de plus amples informations.

 

 

Source : www.emploi.belgique.be

Photo : Gerd Altmann - Pixabay