05/07/2019

Scoop pour notre secteur: la micro-absence

Scoop pour notre secteur: la micro-absence

À partir de janvier 2020, nos ouvriers confrontés à des problèmes urgents et prenant peu de temps pourront demander un léger ajustement de leur horaire de travail avec la possibilité pour l'employeur de refuser la question pour des raisons organisationnelles et/ou techniques. L’ouvrier qui utilise la micro-absence (maximum deux h/mois) ne subit aucune perte de salaire. Il devra cependant rattraper le temps perdu.

La mesure a été reprise avec enthousiasme par les médias et cela pour des raisons évidentes. Nous sommes le premier secteur à permettre des ‘congés d'urgence’. Sarah De Groof, auteure de la thèse intitulée “Arbeidstijd en vrije tijd in het arbeidsrecht. Een juridisch onderzoek naar work-life balance” (KU Leuven) indique qu'une telle mesure est unique pour les ouvriers qui disposent généralement de peu d'options en matière d'autonomie [1].

Cette mesure fait partie des accords nationaux que TRAXIO et FEBELCAR ont conclus avec les syndicats. Le centre de connaissances ACERTA a fourni les outils avec lesquels cette mesure peut être élaborée de manière concrète et dans laquelle il a pris en compte toutes les exigences strictes de la réglementation du temps de travail.

Le motif pour cette mesure est l’offre d’une possibilité supplémentaire pour aider les ouvriers à trouver et à maintenir l'équilibre entre temps de travail et temps-privé et l’offre de la sécurité juridique à l’ouvrier et à l'employeur.



[1] L. VANACKER, “‘Microafwezigheid’ gunt arbeiders uurtjes werkverlet”, De Tijd 3 juillet 2019, 5.

Photo: obpia30 via Pixabay

Articles/infobulletins connexes

Majoration des salaires des ouvriers de 1,1 % au 1er juillet 2019

Majoration des salaires des ouvriers de 1,1 % au 1er juillet 2019

Le 26 juin 2019 les accords nationaux 2019-20 pour les ouvriers de nos secteurs (garages, carrosserie et commerce du métal) ont été signés. 

Actualité