Matériels pour l'automobile et outillage Pratique

AP Logistics: consultants en trajet de changement

AP Logistics est la branche logistique qui opère en coulisse sur la base des assortiments les plus importants et vastes de composants et pièces de rechange du Benelux pour l’approvisionnement des grossistes.  A l’avant-plan nous retrouvons Van Heck – Interpieces et LKQ.

« Les concepts de garage sont à l’image d’une caisse à outils, mais c’est à l’entrepreneur d’y puiser les outils qui feront son bonheur ».

AP Logistics est établie à Vilvorde d’où elle approvisionne le marché belge et une partie du marché français.  Trois grands magasins abritent les composants et pièces de rechange les plus courants pour en assurer la rapidité de livraison.  Les livraisons peuvent se faire de nuit, de jour ou en CMD.  Cette dernière abréviation signifie qu’une commande placée avant 11 heures arrivera le jour même à 14 heures chez le client.

« Van Heck - Interpieces compte plus de 350 grossistes aux Pays-Bas et en Belgique », précise Gert Baudoncq, directeur marketing et communication chez APL/VHIP/LKQ. « Depuis 1984, l’entreprise relie les constructeurs automobiles et les grossistes des entreprises de garage.  Hormis les pièces de rechange, l’offre comporte également la livraison et le placement d’équipements de garage, ainsi que des laques pour entreprises de carrosserie ».

LKQ trouve son origine aux Etats-Unis, où elle s’est lancée dans la vente de pièces de rechange d’occasion.  Là-bas, les assureurs autorisent la réparation qualifiée de ‘Light Kind Quality’, ce qui signifie que l’utilisation de pièces de rechange d’occasion est autorisée.  Gert Baudoncq : « En 2007, LKQ a débarqué en Europe et y a systématiquement racheté de grandes entreprises spécialisées dans la distribution de composants et pièces de rechange.  De nos jours, LKQ est active dans toute l’Europe.  En 2013, LKQ a racheté le Néerlandais Sator et indirectement Van Heck – Interpieces aux Pays-Bas, en France et en Belgique ».

Support des garages indépendants

« Nous estimons que nous avons une mission importante à remplir dans l’assistance des garages indépendants », souligne Gert Baudoncq.  « Nous leur réservons une place concurrentielle de choix dans le paysage du garage grâce à une offre en pièces de rechange articulée sur trois niveaux : marque A, marque B et label privé.  Pour un grand nombre de composants et pièces de rechange, le garagiste fait son choix en fonction de l’usage du client ».

Notre philosophie de support aux garages indépendants englobe par ailleurs une centrale d’assistance pour les travaux réalisés à l’atelier.  Elle se présente sous forme d’abonnement ou de tarification par appel.  « Les garages y trouvent des réponses à leurs questions concernant la lecture des données, la documentation technique, l’utilisation d’appareils de diagnostic », explique Gert Baudoncq.  « Nos opérateurs de la centrale d’appels peuvent même prendre le contrôle à distance de l’appareil de diagnostic du technicien à l’atelier.  Grâce à ce support, le garagiste indépendant peut rivaliser avec le niveau du concessionnaire de marque ».

Autre élément important de notre politique d’assistance, l’‘Automotive Academy’, une dénomination synonyme d’un large éventail de formations axées tant sur l’atelier (par exemple, climatisation, turbo etc.) que le marketing et la gestion d’entreprise.  A l’heure actuelle, en Belgique, l’‘Automotive Academy’ compte dix centres de formation.  Dans la foulée, il y a également moyen d’emprunter des appareils de diagnostic ADAS (Advanced Driver Assistance Systems).

Concepts de garage

Une autre facette de notre philosophie de support des garages indépendants est le développement d’un certain nombre de concepts de garage.  Ceux-ci contribuent à élever le niveau technique du service à un seuil supérieur mais aussi à professionnaliser l’image vis-à-vis du client.

La nouveauté s’appelle ‘EcoCarRepair’, en abrégé ECR, que Van Heck – Interpieces a introduit début 2019 sous la forme d’un label tout à fait accessible.  Le concept de garage se focalise surtout sur la formation du garagiste indépendant et est proposé par le biais des grossistes.

‘AutoFirst’ compte une vingtaine de garages affiliés, dont la promotion est assurée tant par Van Heck – Interpieces que LKQ.   Les garages repris dans le réseau suivent chaque année un nombre donné de formations spécialisées à l’Automotive Academy dans le but de se tenir à la page des dernières évolutions dans le domaine de la technique automobile.

Le réseau le plus important est ‘QualityGarage’, qui compte à ce jour 80 garages affiliés, mais ambitionne d’atteindre à court terme pas moins de 150 garages non-liés à une marque.  ‘Assurer un service du niveau d’une concession de marque à un prix compétitif dans une ambiance familiale’ caractérise le positionnement de ce concept de garage sur le marché.  « L’adhésion au concept est tributaire de certaines conditions d’accès minimums ainsi que l’obligation de suivre certaines formations », commente Gert Baudoncq.

« A terme, notre objectif est de conclure de bons accords d’entretien et de réparation avec les flottes et les sociétés de leasing, y compris pendant la période de garantie.  Grâce à nos concepts de garage, nous proposons les outils qui permettent aux garages de se professionnaliser et se hisser au même niveau que les garages de marque.  En fin de compte, il appartient au garagiste de décider s’il veut y adhérer.  Il doit prendre conscience du besoin de changement ».

Jouer la carte de l’économie d’échelle

 

Pour le marché belge, nous avons signé un accord avec le Néerlandais WESP, qui collecte des big data sur le fonctionnement des garages non-liés à une marque, indépendants.  WESP enregistre notamment le nombre et le type d’interventions par garage, le montant moyen de la facture par client, la vente de pièces de rechange etc.  Gert Baudoncq : « C’est l’outil rêvé pour que les garages puissent se comparer à leurs collègues locaux.  L’analyse des données collectées permet de développer de nouvelles initiatives destinées à booster le chiffre d’affaires ».

L’on retrouve le concept Moobi en Belgique comme aux Pays-Bas.  « Il s’agit d’un éventail de services tels que la livraison et le placement de bornes de charge destinées aux particuliers comme aux entreprises », précise Gert Baudoncq.  « Par ailleurs nous développons une vision large de l’E-mobility, en facilitant et supportant l’entretien des véhicules électriques – et pourquoi pas – des e-bikes et e-scooters ».

« Nous nous voyons évoluer de fournisseur de produits en consultants qui accompagnons et soutenons nos clients à établir leur trajet individuel vers un avenir prometteur », conclut Gert Baudoncq.

Cap sur la standardisation

Tout semble indiquer que LKQ est le nom à retenir qui se positionnera dans quelques années comme un tout harmonisé.  Nous avons des projets concrets de siège social européen et de centralisation des achats à l’échelon européen, ce qui n’est pas encore le cas à l’heure actuelle.

« LKQ poursuit sa croissance à travers de nouveaux rachats, dont une dizaine de grossistes belges en 2017 », poursuit Gert Baudoncq.  « Le marché belge correspond à une situation toute particulière où deux modèles coexistent : Van Heck – Interpieces qui fournit les grossistes, qui approvisionnent à leur tour les garages et les filiales LKQ qui fournissent également les garages ; il se peut donc qu’un garagiste soit client des deux modèles de distribution ». 

Nous avons conclu des partenariats avec de grands grossistes afin d’assimiler les conditions des deux modèles.  Notre priorité est également de développer un réseau national de grossistes, tant indépendants que filiales LKQ.

En bref

Création : 30/12/2005

Secteur/activité : composants, pièces de rechange et accessoires pour voitures et poids lourds

Coordonnées du siège : Havendoklaan 14 - 1800 Vilvoorde

Nombre d’établissements : 24

Chiffre d’affaires : 220 millions d’euros