Communiqués Statistiques Mobilité

Camping-cars : de moins bons chiffres que pendant la pandémie, mais une tendance qui reste à la hausse

25-11-2022

Quel avenir pour les camping-cars dans un monde postpandémie ?

Maintenant que l’été est terminé, il est temps de faire le point sur le marché des camping-cars. Les camping-cars neufs ont le vent en poupe depuis quelques années déjà, et ont connu, après le premier confinement, un spectaculaire gain de popularité qui ne s’est pas vraiment reflété dans les immatriculations de 2020 (+4,1 %), mais bien dans celles de 2021 (+31 % par rapport à 2020). Bien qu’extrême, cette ascension fulgurante fut toutefois temporaire, les ventes affichant une chute de 17,7 % sur les dix premiers mois de 2022. Malgré tout, le marché des camping-cars neufs ne cesse de progresser depuis 2017, puisqu’en 6 ans, le nombre de nouvelles immatriculations a grimpé de pas moins de 44,1 %.

Le marché de l’occasion n’a pas profité du pic soudain de 2021, mais la hausse du nombre d’immatriculations n’y est pas moins restée solide entre 2017 et 2022, avec +31,1 %. Mais quel avenir le camping-car peut-il avoir à une époque où l’intérêt du consommateur faiblit, et où la fréquentation des showrooms est en berne ?

L’énorme pic postpandémie de 2021

Pendant le premier confinement de 2020, les ventes de camping-cars sont restées au point mort en raison de la fermeture obligatoire des showrooms. L’introduction des fameuses « bulles » à la fin du confinement a toutefois renversé la vapeur : quoi de mieux qu’un camping-car pour partir en vacances en famille sans soucis ni danger ? La demande a donc explosé, mais les fabricants ont eu du mal à suivre. Le nombre de nouvelles immatriculations n’a donc augmenté que de 4,1 % (total : 5 381 unités) par rapport à 2019.

En 2021, les fournisseurs se sont mis au diapason, et les livraisons de mobile homes neufs ont atteint des chiffres record : 7 063 camping-cars neufs ont ainsi été immatriculés, ce qui constitue une hausse de 31 % par rapport à 2020, et de 76 % comparé à 2019 !

La chute relative de 2022

Sur les 10 premiers mois de 2022, le nombre d’immatriculations de camping-cars neufs a baissé de 17,7 % (5 456 unités) par rapport à l’excellente année 2021, qui a vu 6 632 premières immatriculations sur ce même laps de temps. Si cette chute paraît impressionnante, elle ne témoigne en rien d’un déclin du marché,

puisque le nombre d’immatriculations enregistrées en 2022 s’inscrit parfaitement dans une tendance ascendante qui dure depuis plusieurs années : entre 2017 et 2022, le nombre de camping-cars neufs immatriculés a en effet augmenté de 44,1 %. Ces moyens de transport et logements de vacances polyvalents semblent donc conserver tout leur attrait.

Dirk Van Eyck, CEO de l’entreprise leader du marché Dicar, établie à Geel et Wetteren, précise : « Ces dernières années, le rajeunissement du public et l’amélioration du confort des parkings pour camping-cars ont permis à ces derniers de gagner en popularité – surtout les versions pop-up. Les marques comme VW, Ford et Mercedes ont d’ailleurs décidé de se concentrer sur ce concept, ce qui a encore renforcé l’intérêt du consommateur. »

Reste à savoir si cette popularité résistera à l’incertitude économique actuelle, qui pousse les consommateurs à déserter les showrooms. Les récents chiffres positifs s’expliquent en partie par les retards dus à des délais de livraison particulièrement longs, une partie des camping-cars vendus l’année dernière n’ayant pu être livrés et immatriculés que cette année.

Pour Dirk Van Eyck, l’avenir s’annonce donc assez sombre : « Notre secteur a connu deux années exceptionnelles, et les chiffres restent au beau fixe grâce à un carnet de commandes bien rempli et des retards de livraison qu’il a fallu résorber. Cela dit, on constate que les consommateurs hésitent de plus en plus à investir dans ce genre de produits. Un mobile home coûte vite 700 € par mois, et la situation économique actuelle est loin d’encourager les gens à passer commande. »

La question est donc de savoir si la hausse des dernières années se maintiendra, mais les premiers indicateurs n’invitent pas à l’optimisme.

 

Un marché de l’occasion moins mouvementé

Le nombre d’immatriculations de mobile homes d’occasion est resté relativement stable pendant la pandémie. Sur les 10 premiers mois de 2022, les réimmatriculations se sont portées à 4 321, ce qui représente une légère augmentation (+4,8 %) par rapport à la même période de l’année dernière.

La hausse à long terme se remarque aussi sur le marché de l’occasion, avec une progression de 31 % entre 2017 et 2022 (calculée sur les 10 premiers mois). Cependant, le fameux pic de 2021 ne s’est pas propagé au marché des occasions, dont la hausse s’est bornée à 1,5 % en 2020 et à 7,5 % en 2021, avant de retomber à 4,8 % en 2022.

Dirk Van Eyck (Dicar) : « Nous devons composer avec de longs délais de livraison – au même titre que le reste de l’industrie automobile. Les clients qui voulaient partir en mobile home pendant les vacances ont donc été obligés de se tourner vers le marché de l’occasion, ce qui a eu pour effet de faire grimper le prix des camping-cars de seconde main. Tout est une question d’offre et de demande. Le nombre de réimmatriculations a augmenté après la pandémie, car, une fois la crise passée, les véhicules neufs achetés pendant la pandémie sont venus élargir l’offre de seconde main.

Depuis un peu plus d’un an, le prix des camping-cars neufs se montre volatil, avec une hausse de parfois 20 % due à la pénurie de châssis, mais aussi à l’augmentation du prix de matériaux comme le bois, le polyester et l’aluminium. Cette hausse se répercute bien entendu sur la valeur à la revente des camping-cars, et donc sur les prix pratiqués sur le marché des occasions. »

Les stars des camping-cars

Les constructeurs les plus populaires sur le marché des véhicules neufs sont : VW (California, Caddy et Crafter), suivi de Benimar, Roller Team, McLouis et Chausson. Du côté des occasions, les marques les plus prisées sont McLouis, VW, Benimar, Chausson et Mercedes.

Les fourgons aménagés remportent également un succès grandissant. Leurs atouts ? Ils combinent le format d’un monospace à une excellente flexibilité, et peuvent même servir de second véhicule pour les déplacements du quotidien. Ces fourgons sont généralement équipés d’une sorte de toit pop-up qui fait office de chambre deux personnes et, bien souvent, l’habitacle peut également être modulé pour accueillir un lit supplémentaire. Ils offrent moins d’espace et d’équipements qu’un camping-car, mais brillent par leur facilité d’utilisation et leur flexibilité. VW est le premier constructeur à s’être lancé dans ce segment avec son modèle California, rapidement concurrencé par le Ford Custom et le Mercedes Viano.

Comme l’explique Dirk Van Eyck : « Les pop-ups étaient déjà populaires avant la pandémie, mais leur croissance s’intensifie depuis 2020. Ils sont plus flexibles et plus mobiles que les mobile homes traditionnels, et répondent aux envies d’un public plus jeune. Ils peuvent également être utilisés comme véhicules de loisirs, ou comme seconds véhicules et, comme les parkings sont de mieux en mieux équipés, les voyageurs n’ont plus besoin d’un camping-car avec sanitaires intégrés. »

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

TRAXIO STATS

TRAXIO assure le suivi mensuel des immatriculations des voitures particulières, motos, véhicules utilitaires, camping-cars, remorques et speed pedelecs neufs et d’occasion.

Les statistiques de TRAXIO offrent de nombreux détails instructifs tels que les répartitions nationales et régionales, par type de carburant, émissions de CO2, marque et âge des véhicules.

Bruxelles, le 25 novembre 2022

----------------------------------------------------------------------------

Note pour la rédaction, non destinée à la publication :

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter Filip Rylant au 0475/35 45 64

TRAXIO utilise des cookies Cookie policy Comme d'autres sites web, nous aimons utiliser des cookies. Les cookies que nous utilisons servent principalement à améliorer votre expérience sur notre site web. Nous utilisons également des cookies parce que nous aimons mesurer la façon dont notre site web est utilisé. Nous n'activons ces cookies que si vous nous avez donné votre consentement préalable.