Lobby Mobilité

Conférence de clôture PEB

14-11-2018

Platform Elektrische Bedrijfsvoertuigen est une des sept initiatives à laquelle Clean Power for Transport a donné vie.

Clean Power for Transport est une directive européenne que la Flandre tente de mettre en pratique afin de favoriser la percée des véhicules écologiques en Flandre.  Comme son nom le dit, le projet ambitionne le remplacement des voitures de société par des voitures électriques durables.  Mais certains obstacles se dressent sur cette voie, lesquels ne pourront être levés que grâce à une politique bien pensée.  

Lors de la conférence de clôture organisée à Living Tomorrow Vilvoorde, TRAXIO a profité de la présence du ministre Van Overtveldt pour suggérer quelques recommandations.  En première instance, nous insistons auprès de l’autorité pour qu’elle réserve le même traitement fiscal à tous les acteurs. Une telle harmonisation, pensons à la taxe kilométrique et aux différents taux de TVA des diverses méthodes de transport, est essentielle pour stimuler l’innovation et la concurrence. 

Parallèlement, nous soutenons l’amélioration du calcul de l’avantage de toute nature (ATN). A l’heure actuelle, les propriétaires de voitures de société électriques ne jouissent d’aucun avantage par rapport à une voiture classique.  Une différence de quelques centaines d’euros ne suffit pas pour inciter le travailleur à opter pour une solution durable.  L’idée centrale de la nouvelle formule repose sur le principe du pollueur payeur.  Les rôles de la valeur d’achat et des pourcentages minimum et maximum doivent être repensés tandis que dans le cadre des voitures de société électriques il faut donner davantage de poids au CO2, NOx et PM. 

Hormis les mesures fiscales, l’on pourrait également se pencher sur la dimension socio-juridique.  Des accords comme l’échange de salaire brut ou les achats groupés peuvent accélérer la transition vers les véhicules à zéro émission.

Le ministre Van Overtveldt a en tout cas reporté la décision au prochain gouvernement fédéral.