Dossier Matériels pour l'automobile et outillage

Consolidation internationale

14-11-2018

Depuis plusieurs années, on constate une forte tendance à l’acquisition des acteurs de la pièce de rechange. Les rachats se suivent à un rythme effréné, notamment par les deux ténors du marché européen que son Autodis Group et LKQ.

Le marché de la rechange est en pleine restructuration, c’est un fait. Ainsi, en trois ans, les deux principaux acteurs du marché belge sont tombés dans l’escarcelle de groupes au rayonnement international. Doyen Auto appartient désormais à Autodis Group, entreprise d’envergure européenne qui regroupe notamment des marques comme Autodistribution, Mondial Pare-Brise ou 1,2,3 AutoService. Le groupe français continue d’afficher de grandes ambitions en Europe. En juin, Autodis annonçait le rachat de Geevers Auto Parts, leader de la livraison de pièces de carrosserie au Benelux. Au même moment, la branche italienne Autodis Italia annonçait avoir finalisé l’acquisition de G-Group, actif dans le sud du pays. Et début septembre, on apprenait donc avec étonnement la prise de 4,95 % de participation dans le site de ventes de pièces en ligne Oscaro, représentant un montant de quelque 30 millions d’euros.

LKQ l’insatiable 

Van Heck Interpièces fait, de son côté, partie de LKQ Corporation. Actif en Europe et à Taiwan, LKQ n’est autre que le principal fournisseur de pièces de rechange indépendant d’Amérique du Nord. Le géant américain affiche un appétit insatiable depuis plusieurs années. Il s’est notamment offert en 2017 les quatre principaux membres du réseau Benelux Carparts Corporation (BCC) : De Jonghe Autoparts, le groupe Henrard, Autoparts Prosec et Sergoyne. Soit au total 21 établissements en Belgique et deux aux Pays-Bas qui représentaient près de 90 % de l’activité de BCC ! Et bien évidemment, le Benelux est loin d’être la seule contrée où se porte l’intérêt de l’ogre de la pièce de rechange : Stahlgruber, l’un des leaders du marché allemand, également présent en Autriche et en Slovénie ; Rhiag, acteur majeur d’Italie et de Suisse, et dans sept pays d’Europe centrale et de l’est ; Mekonomen en Suède, Norvège et Finlande ; ou encore Euro Car Parts (ECP) au Royaume-Uni font désormais tous partie de l’impressionnant portefeuille LKQ Corporation. Et cela, sans compter les acquisitions réalisées sur son marché national. 

Et demain ? 

Pour Didier Perwez, cette tendance vers des groupes mondiaux toujours plus puissants n’est pas prête à ralentir. « Ce n’est pas la finalité de ce qui arrivera, mais seulement le début de ce qui pourra se passer » prédit le Président de la FMA, « Qui sait, demain peut-être les réseaux officiels rachèteront-ils les grossistes indépendants pour profiter des marges bien supérieures à celles des concessions aujourd’hui ». Certains constructeurs ont d’ailleurs déjà commencé à s’y implanter. C’est notamment le cas de PSA qui a développé sa marque Distrigo pour assurer la distribution de ses pièces d’origine aux garages indépendants, et sa gamme de pièces toutes marques Euro Repar (voir pages suivantes).