Mobilité Lobby

Contrôle technique moto, on en reparle !

Dans leur jargon, les journalistes appellent ça un marronnier, à savoir, un sujet qui refait surface épisodiquement dans l’actualité. Il en est de même dans notre secteur pour ce qui concerne le contrôle technique des motos. Nous participons donc à un groupe de travail sur le sujet au sein de l’agence wallonne de la sécurité routière.

Soutenus par les uns, décrié par les autres, le contrôle technique moto assure à tout le moins des débats très animés au cours desquels les interlocuteurs en présence sont le plus souvent très convaincus de leur opinion.

Les statistiques nous prouvent que le risque de mortalité directement lié à une défaillance mécanique est faible, voire très faible. Ce qu’elles ne peuvent traduire, c’est ce que nous appellerons le facteur multiplicateur. Par exemple, une collision générée par une erreur humaine mais qui implique une moto sans éclairage… difficile de dire si, sans ce problème technique, on aurait pu éviter l’impact ou en réduire les conséquences. Chez TRAXIO, nous pensons qu’un contrôle peut générer un regain de fréquentation des garages et concessions. Par contre, nous redoutons qu’il évolue, comme ce fut le cas pour les voitures, dans une direction qui empêche toute liberté au propriétaire. On sait que les amateurs adorent tuner leur moto, ajouter le petit accessoire qui va la rendre unique.

Nous souhaitons que cette liberté demeure et que seuls soient pris en compte, les arguments qui contribuent réellement à la sécurité des usagers. Le contrôle après accident, pour ne citer que lui, nous semble par exemple, absolument indispensable.