Lobby Mobilité

Défendre les intérêts du métier

10-01-2020

Les temps changent, les appellations aussi. Le métier du Garage-réparateur indépendant était connu au sein de TRAXIO sous le vocable REPAR. Pour les vendeurs de véhicules d’occasion et les réviseurs de moteur, c’était respectivement GVO et MREV. 

En réunissant ces 3 métiers dans le groupement IAS, nous avons voulu souligner que ces métiers liés évidemment à l’automobile et souvent menés avec un coeur d’indépendant, étaient avant tout une affaire de spécialistes.

Nous sommes au coeur d’une grande (r)évolution dans le monde de l’automobile, et la plus grande partie reste à venir. Nous allons bientôt rentrer dans une période de transition où se côtoieront des moteurs thermiques technologiquement très avancés (je pense aux moteurs diesel Euro 6d) et des moteurs électriques équipés de batteries au Lithium bien spécifiques ou propulsés par des piles à combustible. N’oublions pas la Connectivité, la mise en place de la 5G et l’Autonomie de nos futurs véhicules automobiles qui devront faire face à l’explosion bien réelle et actuelle des autres moyens de mobilité.

Dans cette perspective, le besoin de maintenir un niveau élevé de connaissances techniques, voire de plus en plus informatiques auprès de nos membres ne s’est jamais autant fait ressentir qu’aujourd’hui.

Se former mais aussi s’informer : l’accès aux données indispensables au bon entretien des véhicules du futur doit être un droit fondamental pour nos professionnels, seul garant d’un libre choix pour le consommateur.

Un autre défi est le nombre incalculable, sans cesse croissant, de tâches administratives auxquelles sont confrontés nos professionnels pour exercer leur métier. Et pour peu que vous soyez actifs sur l’ensemble du territoire Belge, les règles d’application peuvent ne pas être les mêmes selon la région concernée. Kafka n’aurait pas fait mieux. D’un autre côté, ceci renforce le caractère “spécialiste” de notre profession.

A contrario, au départ des mêmes directives européennes, les pays qui nous entourent, qu’ils soient plus petit ou plus grand que le nôtre, ont souvent mis en place des démarches administratives plus souples, plus efficaces et, de facto, moins discriminantes. Le monde économique en tient compte et s’organise depuis longtemps de façon inter...nationale. Une partie du Business échappe à notre Plat Pays et s’externalise Outre-Quiévrain, Outre-Moerdijk, Outre-Rhin... D’autres spécialistes, croient que la cause est tout simplement naturelle : ne dit-on pas que le courant passe toujours mieux là où il y a moins de résistance ?

Patrick Godart
Président IAS – Independent Automotive Specialists