Actualité Deux-roues Génie Civil et manutention Matériel agricole et horticole Matériels pour l'automobile et outillage Mobilité

Dossier Socio-Economique

10-01-2020

Chaque année, TRAXIO jette un regard sur l’évolution des secteurs qu’il représente dans le dossier socio-économique. Tant les chiffres financiers (Chiffre d’affaires et investissements) que l’emploi (employeurs, postes de travail et indépendants) sont passés au crible. 

A côté de ces chiffres, des acteurs clés de ces secteurs commentent les grandes tendances qui les touchent. En voici un résumé.

L’année 2018 a de nouveau montré une progression tant de l’emploi que des chiffres financiers.

Nos secteurs ont ainsi crû continuellement depuis l’année 2009 pour réaliser un chiffre d’affaires global de près de 149 milliards d’euros en 2018 soit près de 1 % de croissance. Si on peut noter une baisse significative du secteur de la distribution de carburants liée à des prix moins élevés en 2018 qu’en 2017, un autre secteur a vu une décroissance importante (-16 %), il s’agit de la fabrication de vélos, très soumise à la concurrence étrangère. La fabrication de carrosseries et le secteur moto ont par contre affiché des croissances à deux chiffres en 2018. L’investissement a suivi avec une croissance de plus de 9 %. Sur le long terme (2008-2018), l’investissement a ainsi vu une hausse de plus de 50 %

Au niveau de l’emploi, la croissance est également au rendez-vous depuis 2015 avec +1,6 % de postes de travail et +0,5 % d’employeurs. Nos secteurs vont probablement dépasser les 10.000 employeurs, les 100.000 postes de travail dans les prochaines années. Ce qui est le plus remarquable c’est que cette croissance des postes de travail se marque dans l’entièreté des secteurs couverts, à l’exception des pièces et équipements, tant dans la fabrication que dans le commerce (gros et détail).

A noter également une croissance importante du nombre d’indépendants qui atteint en 2018 un niveau record de près de 55.500 personnes.

Mais ces bons chiffres ne peuvent cacher les défis auxquels nos secteurs sont confrontés au quotidien. Tout d’abord le manque de main d’œuvre qualifiée et motivée pèse de plus en plus sur de nombreux pans des entreprises que nous représentons ou des clients de ces entreprises (ex. les chauffeurs routiers). Ensuite, la situation politique actuelle ralentit des décisions importantes et crée au sein des consommateurs un attentisme et une incertitude qui touchent directement nos entreprises. Enfin, les défis du futur deviennent de plus en plus d’actualité et le verdissement de l’ensemble de notre chaîne de valeur, de la production au produit final (véhicules électrifiés, éco-entretien, …) en passant par le commerce est une réalité car cela devient une attente importante des consommateurs à côté des mesures prises par les autorités régionales ou locales (zones de basse émission, bannissement prochain des véhicules à combustion interne, …).

Nous voilà donc à l’aube de profonds changements de notre environnement économique et social et il nous appartient de nous y adapter et de les conduire malgré l’incertitude qu’ils peuvent générer.

Screen Shot 2020 01 22 At 161200