Communiqués Mobilité

En mai, les motos d’occasion font ce qu’il leur plaît, le marché du neuf limite les dégâts

10-06-2022

Filip Rylant, porte-parole de la Fédération de la Mobilité TRAXIO commente : « Après des débuts difficiles au cours des quatre premiers mois, le marché semble se rétablir et en mai 2022 il s’est immatriculé 8.883 motos d’occasion, soit un bonus de +8,0 % comparé à l’an dernier.  Malgré ces statistiques favorables, le marché d’occasion demeure confronté à des pertes de -13 %, soit quelque 4.781 unités par rapport à 2021.  Il n’est pas pertinent de comparer ces statistiques à celles de 2020 en raison du confinement à l’époque.

La Flandre demeure le plus grand marché (56,6 %) mais chute de -17,3 % par rapport à l’an passé.  La Wallonie représente 36,2 % du marché et réduit ses pertes (-12,1 %) tandis que Bruxelles, un petit marché (7,2 %) présentant par conséquent de grandes oscillations en pourcentages, parvient à limiter les pertes à -7,7 %.  Honda, Yamaha, BMW, Suzuki et Kawasaki demeurent les marques d’occasion les plus populaires, mais pratiquement tout le top 10 voit ses statistiques se colorer de rouge. Les immatriculations de motos neuves ont reculé de -1,5 % en mai mais limitent les pertes sur les cinq premiers mois à -4,8 %. » 

Nous avons également tendu l’oreille dans un centre de motos.  « Le déclin des motos neuves peut généralement s’expliquer par les disponibilités qui souffrent de la pénurie de matières premières, les conséquences des confinements pendant la pandémie en Asie, les problèmes de transport et par conséquent, l’allongement des délais de livraison.  Sur le marché de l’occasion, les choses sont plus compliquées : l’offre se raréfie progressivement ce qui ne limite pas seulement le choix mais fait grimper les prix - la demande des particuliers surtout est en forte augmentation – et les Néerlandais se montrent fort intéressés car aux Pays-Bas, la réintégration rend les motos encore plus coûteuses.  Mais la longévité accrue, la flambée du prix de l’essence et la guerre en Ukraine assombrissent les perspectives d’avenir.  Faire de la moto demeure encore souvent un loisir et l’on constate qu’on roule beaucoup moins qu’avant la pandémie.  De nombreux motards choisissent donc de garder leur moto plus longtemps et de différer leur remplacement en attendant des temps meilleurs. »

1. Motos d’occasion

Les petites et grosses cylindrées réalisent les meilleurs scores

Il est frappant de constater que les petites et grosses cylindrées continuent de réaliser les meilleurs scores dans notre pays.  Parmi les motos d’occasion, les -125cc ne représentent pas moins de 26,4 % % des immatriculations cumulées des cinq premiers mois, les +1.001cc sont également fort plébiscitées avec une croissance de 21,2 %.  Les autres catégories se répartissent de manière assez homogène sur le marché, de 14,3 à 19,5%.

Pratiquement tout le top 10 se colore de rouge

Sur le marché de l’occasion, la part des marques du top 5 reste pratiquement identique à celle du mois dernier : ensemble elles représentent 56,6 % du marché total : Honda (17,6%) reste en tête du marché devant Yamaha (13,1 %), BMW (11,2 %), Suzuki (7,6 %) et Kawasaki (7,1 %), mais toutes perdent de nombreux pour cent.  Seul le fabricant de scooters SYM tire bien son épingle du jeu et a su limiter les dégâts à -1,9 %.   

Belle répartition régionale

Sur le plan régional, nous observons la même tendance sur le marché neuf.  Bruxelles réalise un score relativement meilleur que le reste du pays.  56,6 % des motos d’occasion s’immatriculent en Flandre, 36,2 % en Wallonie et 7,2 % à Bruxelles-Capitale.  Toutes les régions voient pourtant leur part de marché décliner fortement comparé à l’an dernier. 

En conclusion : avec -13,1 %, les motos d’occasion voient leur marché se réduire après l’année record 2021.  Pourtant les motos jouissent toujours d’un intérêt intrinsèque et conservent de beaux atouts, tant en matière de loisirs que dans les déplacements domicile-travail.

[L’analyse et les statistiques du marché neuf se trouvent en bas des graphiques du marché d’occasion]

Immatriculations motos d’occasion – YTD 2022

Immatriculations motos d’occasion – par cylindrée

Immatriculations des motos d’occasion – par région (cumulées)

Immatriculations des motos d’occasion – par marque (cumulées)

2. Motos neuves

Contrairement aux motos d’occasion, nous constatons qu’en mai le marché des motos neuves se colore de rouge pour le quatrième mois consécutif : cette fois le recul se limite à -1,5 % avec 2.876 motos neuves.  Sur les cinq premiers mois de 2022, le marché du neuf limite les pertes à -4,8 % avec un total de 11.869 motos neuves, soit 597 unités de moins que l’an passé.

Les motos neuves de – 125cc (25,1 %) et +1.001cc (22,9 %) ont été les plus plébiscitées les derniers mois tandis que les catégories des 125-500cc (17,9 %), 501-750cc (17,5%) et 751-1000cc (16,5 %) ont continué d’aligner des pourcentages très semblables.  Le plus petit et les grands segments y ont laissé des plumes, tant en avril qu’au cours des cinq premiers mois.  Seules les catégories des 126-500cc et des 501-750cc tirent leur épingle du jeu et alignent des scores positifs.

Le leader du marché Honda a réalisé un excellent mois d’avril et a vu sa part de marché croître à 15,0 %, soit une hausse de +10,7 %.  BMW est confrontée à des problèmes de livraison mais représente toujours 13,6 % du marché total mais n’a pas réussi à endiguer une chute de sa part de marché de 21,7 %.  BMW conserve cependant une confortable avance sur Yamaha (10,6 % de part de marché et une embellie de +8,2 %)).  Harley-Davidson (+23,3 %), Ducati (+14.1 %) et le constructeur de scooters SYM (+21,8 %) aussi ont réalisé des résultats positifs.

Honda règne dans les catégories jusqu’à 500cc, Yamaha règne sur la catégorie des 501-750cc tandis que BMW obtient son meilleur score dans les grosses cylindrées.  Kawasaki conserve sa quatrième place et les scooters de Piaggio boutent KTM hors du top 5.

Les statistiques cumulées des immatriculations neuves par région nous fournissent un éclairage intéressant.  La Flandre perd -11,1 % de part de marché mais représente toujours 56,3 % des ventes totales de motos dans notre pays, la Wallonie 36,9 % et Bruxelles 6,8 %, étant la seule région qui affiche une croissance (+2,2 %).

Immatriculations des motos neuves – YTD 2022 (Jan -> Mai )

Immatriculations des motos neuves – par cylindrée

Immatriculations de motos neuves – par région (cumulées)

Immatriculations des motos neuves – par marque (cumulées)

TRAXIO STATS

TRAXIO analyse mensuellement les immatriculations des voitures de tourisme, motos, véhicules utilitaires, camping-cars, remorques et speed pedelecs neufs et d’occasion. 

Les statistiques de TRAXIO contiennent une foule de détails intéressants tels que les sous-classifications aux niveaux national et régional, par type de carburant, émissions de CO2, marque et âge. 

Photo: Pixabay/IADE-Michoko

TRAXIO utilise des cookies Cookie policy Comme d'autres sites web, nous aimons utiliser des cookies. Les cookies que nous utilisons servent principalement à améliorer votre expérience sur notre site web. Nous utilisons également des cookies parce que nous aimons mesurer la façon dont notre site web est utilisé. Nous n'activons ces cookies que si vous nous avez donné votre consentement préalable.