Matériels pour l'automobile et outillage

Etienne Dubois: « Un combat de plus en plus difficile »

11-03-2019

Etienne Dubois est le nouveau président de la Fédération du Matériel de l’Automobile (FMA). Il succède à Didier Perwez, devenu président de TRAXIO. S’il poursuivra les objectifs visés par son prédécesseur, l’homme entend mettre son mandat à profit pour mener à bien quelques réformes dont a bien besoin ce secteur où les défis ne manquent pas.

Directeur Général de GroupAuto Belgium & Luxembourg, Etienne Dubois peut se targuer d’une connaissance globale du marché de l’automobile et de l’aftermarket en particulier. Après un passage chez Fiat Auto Belgio, il a occupé différentes fonctions chez SKF, Comma et enfin GroupAuto. « J’occupais déjà le poste de vice-président de la FMA aux côtés de Didier Perwez, rappelle-t-il. C’est donc naturellement que j’ai soumis ma candidature à sa succession. Avec raison, puisque j’ai été élu à l’unanimité. »

Dans la continuité

Le président inscrira sa mandature dans celle de son prédécesseur, orientée autour de trois gros dossiers : la professionnalisation du secteur, notamment via la charte des grossistes signée lors du dernier Salon AutoTechnica ; l’accès aux données du véhicule via le numéro d’immatriculation plutôt que le numéro de châssis ; la mise en place de l’éco-entretien.

« Les incitants aux véhicules propres ne sont souvent proposés que sur le neuf. Cela ne représente qu’un renouvellement de maximum 10 % du parc roulant par an. Nous voulons proposer l’éco-entretien comme solution d’assainissement pour une partie des 90 % restants. Le but est de rendre l’accès aux zones à faibles émissions (LEZ) aux véhicules qui, normalement, n’y auraient pas droit. Une autre idée serait de diminuer la pression fiscale pour ceux qui passeraient le test avec succès. La Wallonie se montre très intéressée, et les discussions pourraient aboutir dans un avenir relativement proche. Mais cela dépendra aussi du résultat des urnes au mois de mai. On sait que certains politiciens sont plus réceptifs que d’autres ».

Etienne Dubois souhaite également mettre en avant les « plus petits acteurs » du secteur, en total accord avec la vision de Didier Perwez qui, chez TRAXIO, entend être le président de toutes les fédérations.

Rapprochement avec d’autres fédérations?

A ces grands axes, le président en ajoute un dernier : essayer de rapprocher la FMA, la fédération IAS (les garages indépendants (Reparauto), les négociants en Véhicules d’Occasion (GVO) et les rectifieurs de moteurs). « C’est finalement quelque chose d’assez logique. Nos membres respectifs sont étroitement liés puisque les membres de l’IAS (Independent Automotive Specialists) sont tous clients de nos grossistes. Cela permettrait d’être plus représentatifs et d’avoir encore plus de poids lors des négociations pour nos projets » justifie Etienne Dubois.

Une représentativité accrue ne serait pas superflue : « Les voitures sont de plus en plus techniques et informatisées. Or, aujourd’hui, les constructeurs font tout pour garder leurs voitures dans leurs réseaux, en essayant de restreindre l’accès aux données techniques des véhicules. Le combat est de plus en plus difficile ! Nous pouvons heureusement compter sur le soutien de la Fédération internationale (FIGIEFA). Elle est d’ailleurs déjà parvenue à quelques avancées notoires, comme par exemple le maintien de la fiche « OBD » physiquement dans le véhicule. C’est une victoire importante, mais le combat est loin d’être terminé ! ».

Profil

Âge : bientôt 59 ans

Fonction : Directeur Général de GroupAuto Belgium &  Luxembourg  / Président de la FMA

Formation : Graduat en moteurs thermiques et expertise automobile (IRAM/Mons)

1er job : Formateur / Inspecteur  Technique chez Fiat Auto Belgio (Fiat & Lancia)

Hobbys : S’occuper de ses animaux et l’automobile en général

Voiture de rêve : Morgan Roadster

Destination de rêve : l’Australie

Boisson préférée : le mojito

Ambitions pour les 5 prochaines années: Finir ma carrière en conservant les mêmes responsabilités

Photo: Benjamin Brolet