Mobilité

Eurorepar Car Service : Nous optons pour le meilleur des deux mondes

06-02-2020

Le réseau d’Eurorepar Car Service s’articule autour d’un équilibre entre intégration et autonomie. Cela fait plusieurs années que cette entreprise, née dans le giron du groupe PSA, s’adresse aux garages indépendants de notre pays. « Nous fournissons de l’aide dans divers domaines, sans toutefois porter atteinte à l’indépendance de nos membres », nous dit-on. Nous sommes allés prendre un café chez l’un de ses membres, à l’Iris Services Center à Bruxelles.

En quelque sorte, on peut voir Eurorepar Car Service comme un juste équilibre entre la concession « classique » et les concepts de garage existants d’acteurs indépendants pour les acteurs indépendants. Il s’agit tout simplement d’un réseau, mais d’un réseau qui tient à l’indépendance de ses membres. « Un réseau de garages indépendants », résume Jan Vanrijkelen, responsable d’Eurorepar Car Service Belux.

« Chaque membre conserve son autonomie, mais peut bénéficier des services que nous proposons. Nous créons cette valeur ajoutée dans différents domaines, allant d’une hotline pour l’aspect plus technique au marketing et à la formation, en passant par la possibilité de se procurer des pièces à prix intéressant. Mais les avantages résident aussi dans les contacts mutuels entre membres. Consulter un confrère est parfois le meilleur moyen de sortir d’une impasse. Notre réseau facilite ces relations. »

« Le triangle est ce qui représente le mieux la relation qu’un membre entretient avec le réseau », poursuit Jan Vanrijkelen. « Un angle représente Eurorepar Car Service ; un autre, le garage affilié ; le troisième angle représente Distrigo, qui fait également partie du groupe PSA et se consacre à part entière à la vente de pièces. Les membres peuvent se procurer des pièces auprès de Distrigo. » 

Critères d’adhésion 

Toutefois, le fait que les garages conservent leur indépendance ne signifie pas pour autant que les conditions d’accès au réseau sont inexistantes ou quasiment inexistantes. « Différents éléments interviennent dans l’évaluation des candidats membres », déclare Jan Vanrijkelen. « Bien sûr, nous prenons le garage en tant que tel en considération, mais aussi la région où il se situe. Notre volonté est de parvenir à une répartition géographique saine et non à une sursaturation de certaines zones, ce qui serait très contre-productif. À quoi sommes-nous attentifs précisément ? Le garage doit disposer d’équipements de base, cela va de soi. Il doit également avoir accès à un dispositif de diagnostic multimarque. Nous regardons si le chiffre d’affaires du garage est supérieur à un seuil minimum compte tenu de la taille et de ses effectifs en personnel. Il ne peut être question de conclure un accord tant que tous ces critères ne sont pas remplis. » 

Service à 360° 

Ce n’est pas un hasard si nous rencontrons Jan Vanrijkelen à l’Iris Services Center à Bruxelles, situé sur le pont Van Praet, juste en face du centre commercial Docks. Il y a quelques mois, ils sont parvenus à un accord avec Eurorepar Car Service, une expérience (toute récente) que le gérant Luc Izzy se fait un plaisir de commenter. « Il est important de connaître non seulement notre histoire, mais aussi nos ambitions ; les deux sont indispensables à la mise en place de cette collaboration », dit-il. « Notre garage a vu le jour dans le giron de notre service de dépannage. Plutôt que d’externaliser tout le travail, il s’est révélé plus intéressant de l’assumer en interne. Rapidement, d’autres activités ont vu le jour sur ce site. Citons la vente de véhicules d’occasion et une centrale de pneus ; un réparateur de vitres va nous rejoindre prochainement. Un service automobile à 360° : c’est dans cette direction que nous voulons aller. Le nom du site n’a pas été choisi par hasard ; notre établissement se situe quelque part entre un garage et une entreprise de service. Notre volonté de développer toutes ces idées fait que notre établissement n’entre pas dans un concept existant – je ne mentionnerai pas de noms (sourire) – où tout est fixé d’avance et où les obligations sont imposées de manière directive. Notre vision se rapproche davantage de la souplesse d’approche adoptée par Eurorepar Car Service. Autre point commun majeur : tout comme nous, le concept est relativement neuf sur le marché. Ni Eurorepar Car Service ni nous ne disposons d’un modèle prêt à l’emploi, et cela crée tout de même un lien, une relation qui peut être très bénéfique pour l’un et pour l’autre. » 

Accompagner la start-up 

« On pourrait facilement qualifier le projet de Luc et de son équipe de start-up », enchaîne Jan Vanrijkelen. « C’est plutôt rare en soi dans le secteur des garages. C’est aussi notre cas, puisque nous nous occupons presque exclusivement d’intégrer des garages existants à notre réseau. »

Luc Izzy nous fait volontiers la visite de son « centre ». « Au travers de notre offre, notre volonté n’est pas uniquement d’être un guichet unique. Il est aussi extrêmement important d’assurer une permanence 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Par l’intermédiaire des services de dépannage, nous sommes régulièrement en contact avec des personnes en détresse. Croyez-moi : celles-ci sont très heureuses d’être secourues le week-end également. Une telle approche nécessite évidemment beaucoup de flexibilité de la part de nos collaborateurs. Ils se montrent parfois quelque peu réticents au début, mais rapidement, ils voient surtout les avantages de travailler selon un “horaire adapté”. »

Comme vient de le dire Luc Izzy, le personnel est souvent un casse-tête dans le secteur. « Nous avons de la chance dans ce domaine », répond-il. « Nous veillons également à ce que le personnel soit bien formé, ce que cette génération apprécie véritablement. À cet égard également, nous collaborons avec Eurorepar Car Service qui, en partenariat avec EDUCAM, propose une offre de formation. » 

Sans publicité 

« Ces premiers mois ont été intenses, mais aussi très fructueux », conclut Luc Izzy. « Les chiffres sont bons, et la collaboration avec Eurorepar Car Service y a assurément contribué. Juste avant votre arrivée, nous étions en train de résoudre le problème d’un véhicule en consultant un confrère établi un peu plus loin, également membre du réseau. Il me reste une chose à dire : nous n’avons pas investi dans de la publicité jusqu’à présent. En tant que jeune entreprise, nous devons grandir, c’est évident, mais il faut également veiller à pouvoir faire face à cette croissance. Aujourd’hui, nous touchons nos clients par le bouche-à-oreille, nos autres services, etc. Si nous voulons que cette situation change, nous pouvons également faire appel à Eurorepar Car Service. Mais il n’y a absolument aucune obligation d’investir là-dedans, ce qui n’est pas le cas d’autres concepts. À cet égard aussi, l’approche flexible de ce réseau représente une réelle valeur ajoutée pour nous. » 

« Quête proactive de nouveaux membres »

Créé en France, plus précisément dans le giron du groupe PSA, le réseau Eurorepar Car Service (ERCS) représente 3.200 garages en Europe et existe depuis exactement quatre ans sur le marché belge. « Les premiers points de vente se sont affiliés en novembre 2016 », explique Jan Vanrijkelen. « Au début de l’année 2019, nous étions déjà 100 ; à la fin de cette année-là, nous étions au nombre de 150. Dans une certaine mesure, cette croissance peut être attribuée à la restructuration du réseau PSA, mais 25 à 30 % de nos membres viennent d’ailleurs. Quel est notre objectif ? Permettez-moi de sortir mon joker ici (rire). Nous visons quoi qu’il en soit une couverture nationale. Il n’est pas question de faire la chasse aux nouveaux membres. Notre quête se veut plutôt proactive. Prendre des décisions hâtives n’est pas dans notre nature ; cela ne permet pas non plus de développer un modèle de croissance durable. » 

En bref 

Iris Services Center 

Création : 2019

Secteur/activité : centre de services automobiles

Nombre d’implantations : 1

Effectifs : 4

 

Photo Benjamin Brolet