Mobilité

Groupe Spirletautomobiles: Une philosophie haut de gamme pour fil d’Ariane

11-07-2018

L’histoire du groupe remonte à 1922 avec l’ouverture du deuxième garage Ford en Belgique.  Actuellement le Groupe Spirlet Automobiles compte quatre établissements se caractérisant par la mise en pratique d’une philosophie haut de gamme dans toutes les facettes de la gestion de l’entreprise.

Après Permeke à Anvers, Félix Spirlet ouvrit le deuxième garage Ford officiel à Herve en 1922.  Issu d’un milieu d’agriculteurs ses parents et amis l’encouragèrent cependant à fonder son avenir sur la percée de l’automobile.  Bien que le retour à l’agriculture fût une soupape de sécurité, il devint vite évident que le monde du garage était le bon choix.  Hormis les voitures, Félix vendait également des vélos et des motos.

Aidés de ses fils, Félix Spirlet consolida son avenir et celui de Ford dans la province de Liège.  Le premier établissement à Herve fut remplacé en 1958 par un immeuble flambant neuf dans la même commune.  Le 50e anniversaire de l’entreprise coïncida avec la cession de l’entreprise à son fils Jacques, l’ajout d’une extension pour poids lourds et la construction d’une entreprise de carrosserie.

Le Groupe Spirlet n’est pas uniquement le pionnier belge de la vente de véhicules Ford, mais aussi de l’exclusif FordStore, qui se traduit concrètement par l’aménagement d’un salon Vignale dédié aux modèles les plus exclusifs et aux puissantes sportives Ford RS.  

Croissance et ancrage

En 2005 se présenta la chance d’intégrer Jaguar et Land Rover, hormis les concessions Ford, dans le portefeuille du groupe familial.  Les deux marques premiums britanniques battaient encore pavillon Ford à l’époque (Ford Premium Automotive Group).  L’extension commença par la reprise d’une ancienne concession et connut son apothéose avec la construction d’une concession ultramoderne idéalement située à Barchon.

Le Groupe Spirlet compte aujourd’hui deux carrosseries agréées à Verviers (Ford) et Trois-Pont (Jaguar – Land Rover).  Les ordres sont centralisés dans les concessions et un service de transport propre se charge d’acheminer et ramener les véhicules.

Au total, le groupe emploie 70 personnes.  Avec Jérôme Spirlet c’est la quatrième génération qui a pris les rênes de l’entreprise familiale.  Il y a 15 ans il a suivi les traces de son père, qui assure à ce jour la direction générale du groupe.  Jérôme Spirlet, quant à lui, est membre de la direction et chargé des relations commerciales et relationnelles. 

Un espace générateur d’émotion

« Pour le Groupe Spirlet Automobiles il est important de conserver son caractère familial dans tous ses établissements et dans les rapports avec la clientèle » commente Jérôme Spirlet. « Nous espérons garder notre autonomie aussi longtemps que possible.  L’esprit et le cœur passent avant l’aspect purement financier de la gestion de l’entreprise, même si les chiffres doivent tomber juste ! »

Rencontrer les attentes des clients, qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’occasion et quel que soit le modèle, telle est l’essence même du business pour le Groupe Spirlet.  « Chacun a droit à un service haut de gamme, bien sûr quelque peu nuancé en fonction de la marque » précise Jérôme Spirlet.  « D’ailleurs, en interne, nous parlons de premium et premium+ ».

Chaque marque a forcément ses directives propres en matière de communication, mais le Groupe Spirlet ne ménage pas ses peines pour que le garage suscite l’émotion du client.  Les rallyes connaissent un succès fou.  « Parfois nous organisons notre propre événement, parfois nous sommes sponsor ou nous impliquons autrement » indique Jérôme Spirlet.  « Un événement peut commencer par le petit-déjeuner dans un de nos établissements, ou nous y organisons des arrêts.  La plupart des événements où apparaît notre nom sont indépendants de la marque, même si nous organiserons le Jagday le 23 septembre, un rallye réservé aux Jaguar et avons planifié un rallye Mustang avant les grandes vacances ».

Le Groupe Spirlet est présent sur plusieurs fronts et pratique une approche plus personnelle du rapport avec la clientèle que par le biais des moyens habituels.  « La base du site internet est définie et concrétisée par les marques que nous représentons » affirme Jérôme Spirlet. « Pourtant nous tentons par tous les moyens d’y apporter une touche personnelle, par exemple en insérant notre logo, par un fond sonore etc.  Quant aux réseaux sociaux, chaque concession dispose de son compte Facebook.  Les réseaux sociaux ne coûtent pas cher et permettent de toucher rapidement un vaste public.  Cela marche particulièrement bien pour nos véhicules d’occasion.  Par ailleurs nous considérons que LinkedIn peut booster nos activités, surtout en B2B ». 

La demande évolue

Jérôme Spirlet ne doute pas une seconde de l’avenir de la voiture.  Il s’attend en revanche à ce que le B2B joue un rôle déterminant.  A l’heure actuelle chez Jaguar - Land Rover le rapport s’élève à 80/20 et chez Ford à 60/40.  « Nous sommes incontestablement demandeur d’alternatives au diesel ou par extension aux moteurs à combustion, surtout pour les ventes B2B » explique Jérôme Spirlet. « Il est important de suivre l’évolution, de proposer des solutions dans les plus brefs délais parce que les clients se posent plus de questions. Que la solution réside dans une propulsion hybride ou dans une voiture 100% électrique ou encore dans une voiture à pile à combustible à hydrogène n’a guère d’importance ».

Il ne faut pas sous-estimer l’importance du marché de l’occasion.  « Les occasions récentes et les voitures de direction sont fort prisées » commente Jérôme Spirlet.  « Les labels de qualité pour les occasions qui bénéficient de deux ans de garantie chez Ford font un tabac commercial.  La demande de motorisations diesel recule à peine et les prix des diesels d’occasion se maintiennent ».

La formation, notre credo

Trouver du personnel adéquat pour nos ateliers tient de la gageure.  Jérôme Spirlet : « Il faut réunir une foule de compétences.  D’une part, il faut de plus en plus d’ingénieurs mais d’autre part, il ne faut pas négliger le travail mécanique classique.  Nous avons mis au point une bonne coopération avec AutoFORM à Liège car en interne la formation est une mission sans fin ».

Le Groupe Spirlet Automobiles investit en permanence dans la formation et prend même les devants pour en faire davantage que ce que les marques automobiles imposent.  « La chambre de commerce de Liège organise des cours de langues » explique Jérôme Spirlet.  « Nous attachons de l’importance à ce que notre personnel comprenne l’anglais, voire aussi l’allemand.  Cela fait également partie de notre philosophie premium ».


Profile: 

Date de création : 1922

Secteur/Activité : concessionnaire des marques Ford, Jaguar et Land Rover

Coordonnées du siège : rue Princesse Astrid 2 – 4671 Barchon

Nombre d’établissements : 4 – Ford à Liège, Verviers et Trois-Pont ; Jaguar Land Rover à Barchon.

Effectif du personnel : 70

Chiffre d’affaires : 50 millions / ≈2000 véhicules

 

Photo: Thierry Dricot