Mobilité

Ignace Coudron: "‘Nous vendons des vacances"

19-06-2019

Avec des établissements à Deerlijk, Hoogstraten et Tremelo, Vanomobil est une entreprise de vente et de réparation de camping-cars et de mobil-homes.  Cet été l’entreprise familiale soufflera ses 30 bougies et fêtera dignement l’événement, barbecue et week-end ‘entre fanas de camping-cars’ compris.  Le sens de la famille est de toute évidence important chez Vanomobil.

On peut affirmer que chez Ignace Coudron le sens des affaires est inné car ses parents étaient tous deux des indépendants.  Ce chef d’entreprise a étudié les sciences économiques appliquées à Anvers et pensait être prédestiné à travailler dans le secteur du transport.  Mais en ’89 il rencontra Véronique, la fille du fondateur de Vanomobil. Tout en poursuivant ses études, Ignace Coudron donnait un coup de main chez le père de Véronique, à des salons etc.

Il fut piqué par le virus et se trouva rapidement devant un choix cornélien : le secteur du transport ou une affaire de camping-cars ?  Ignace et Véronique ont repris l’affaire de leur (beau-)père en 1997.  « Le bon choix.  C’est un produit formidable à manier au quotidien.  Nous vendons des vacances et faisons en sorte que les gens en profite au maximum. » 

Produit complexe 

Avoir le sens du service et de la clientèle.  C’est ce qui définit le mieux l’état d’esprit qui règne chez Vanomobil, qui vient d’adhérer à TRAXIO.  « Ce n’est pas que les clients peuvent appeler à toute heure du jour (et de la nuit) car je respecte mes collaborateurs ».  Mais c’est une espèce de WhatsApp accessible tout le temps et où les gens peuvent s’attendre à recevoir rapidement une réponse.  « Un camping-car est un produit complexe.  Il peut toujours se produire un pépin : chauffage, sanitaires, refroidissement etc. L’avantage est que nous pouvons toujours demander une photo lorsqu’il s’agit d’un problème technique.  Les gens qui louent un motor-home pour la première fois tombent parfois sur un problème qu’ils ne parviennent pas à résoudre, même si nous leur avons fourni toutes les explications.  Mais ils sont en vacances et on ne peut pas les leur gâcher. C’est pourquoi nous testons d’abord nous-mêmes de nouveaux accessoires ou les dernières trouvailles.  S’ils ne donnent pas satisfaction, nous ne les vendons pas. » 

‘Vivre une expérience’ 

Acheter un motor-home, c’est non seulement acheter un véhicule mais surtout ‘vivre une expérience’. « Discover your dreams. »  Par conséquent, nous conseillons toujours aux acheteurs potentiels de louer un camping-car pour voir.  « Cela leur permet de découvrir s’ils sont vraiment faits pour ce genre de vacances, quels souhaits particuliers ils ont en termes de type, taille, aménagement, niveau d’équipement etc.  S’ils achètent ensuite le camping-car de leurs rêves, nous leur remboursons leur location. Tout le monde en sort gagnant. »

En tant que manager, Ignace Coudron opte délibérément pour une structure plane et une ambiance familiale.  « Chaque département dispose de son responsable mais chacun a la même importance et s’écouter est la règle numéro un. »  Il y a 30 ans que l’affaire était créée et elle occupait alors trois personnes, à l’heure actuelle, elles sont 65 réparties dans trois établissements.  Deerlijk est doté d’un atelier qui est probablement le plus grand d’Europe.  On peut presque humer ce petit air de vacances qui plane dans le show-room imposant où se côtoient toutes sortes de motor-homes et marques (Chausson, Westfalia, Adria, Bürstner, Knaus etc.).  

11 pays en 15 jours 

Ignace Coudron est lui-même un fervent amateur.  Ainsi au cours des vacances de Pâques, il a traversé 11 pays en 15 jours.  « C’est comme de voyager avec son sac à dos, le luxe à bord en plus. »  Mais ses collaborateurs aussi peuvent s’offrir un petit week-end à bord d’un camping-car de l’entreprise.  « La meilleure manière de transmettre notre passion est de la partager. »

Ignace Coudron est convaincu que le secteur a de beaux jours devant lui.  Certaines villes l’ont d’ailleurs bien compris et aménagent même des parkings spéciaux pour motor-homes.  Et c’est tant mieux. »

Profil 

Age : 48 ans

Fonction : chef de l’entreprise Vanomobil

Formation : sciences économiques appliquées (UFSIA Anvers) – Automotive Management (ICHEC Brussel)

1er emploi : vente de motor-homes

Hobbys : prendre la route avec son camping-car, course à pied et passer du temps en famille

Voiture de ses rêves : Audi RS4

Destination de ses rêves : l’Italie

Boisson favorite : un Bourgogne blanc bien frappé (du Saint-Véran par exemple)

Ambition dans les 5 à 10 prochaines années : convertir tout le monde au camping-car ! 😊

Photo: Benjamin Brolet