Mobilité

Jan Broos : Nous sommes appelés à devenir des fournisseurs de services

Après avoir brièvement goûté aux études de médecine, éventuellement pour devenir vétérinaire comme son père, Jan Broos a décidé de changer de cap et d’aller faire son droit à Louvain.  Intéressant certes mais une matière un tantinet trop sèche pour y faire carrière, conclut-il au bout d’une demi-journée de barreau.  Le lendemain il faisait partie de l’équipe de vente de Mercedes.

Il aurait peut-être mieux fait de suivre son intuition car au fond de lui, Jan Broos savait que sa passion était réservée aux voitures.  Tout petit déjà il admirait la marque à laquelle le cabinet de son père faisait confiance, à savoir Mercedes.

Aujourd’hui, Jan Broos est administrateur délégué de Mercedes-Benz Groep JAM S.A., un concessionnaire et point service né de la fusion des garages des familles Hermans et Raedschelders, fondés respectivement en 1934 à Hasselt et, en 1944 à Bree.  La fusion des deux entreprises date de 2000 lorsque Jan Broos, André Hermans et Marc Raedschelders ont uni leurs forces.  Le Groupe JAM était né, avec des établissements à Hasselt, Lommel, Bree et Dilsen-Stokkem – un concept respecté dans le Limbourg.  André a entre-temps mis un terme à sa carrière mais Julie, la fille de Marc, a repris le flambeau et écrit la suite de l’histoire avec les deux hommes.  

‘Super Best Dealer Van 2018’

Depuis juin de cette année, le Groupe JAM peut se targuer du qualificatif ‘Super Best Dealer Van 2018’.  Un beau couronnement qui récompense le dur labeur de tous les travailleurs, affirme Jan, car une telle certification demande beaucoup de préparation et la barre était déjà placée très haut.  Participer à ce concours répondait bien à l’ambition de la maison.  « Cela nous a obligés à s’interroger sur tous les aspects de notre business.  Parce que vendre des voitures est une chose mais se préparer le mieux possible à l’avenir en est une autre. »

Le secteur est en proie à de profonds changements et le modèle économique d’aujourd’hui ne sera plus utilisable demain.  « Il y a quatre aspects importants qui vont chambouler la branche automobile en profondeur : la connectivité, la voiture partagée, la voiture électrique et la voiture autonome.  Nous n’aurons d’autre choix que de nous adapter.  Nous, les détaillants, sommes appelés à devenir des fournisseurs de services.  Autrement dit, proposer des services de mobilité dans le sens large du terme. »

Pourquoi encore apprendre à conduire ?

De tous temps la voiture a été source d’émotion, ‘ma voiture, ma liberté’ vous savez ?  Mais les problèmes de mobilité croissants et l’environnement nous contraignent à jeter un autre regard sur la voiture toute puissante.  Les jeunes générations sont déjà mûres pour cela.  Elles n’ont plus besoin d’une voiture et estiment qu’il n’est pas nécessaire d’avoir le permis.  Il y a suffisamment d’alternatives dans les villes, nous évoluons vers une économie collaborative et ‘bientôt’ la voiture autonome fera son apparition.  Pourquoi encore apprendre à conduire ?

Dans de nombreux ménages l’on peut observer plusieurs voitures dans l’allée de garage.  Mais l’automobile a scié la branche sur laquelle elle était assise.  Nous affrontons ensemble les bouchons.  Lentement mais sûrement les gens prennent conscience que ce n’est plus supportable.  « Nous proposons déjà de la ‘mobilité sur mesure’, en proposant aux acheteurs d’une (plus) petite voiture de l’échanger en temps utile contre une plus grande pour partir en vacances par exemple. 

Lire dans le marc de café

L’aspect environnemental, les villes qui excluent les voitures au diesel polluantes, les accusations -infondées – lancées contre le diesel alors qu’il y a un an la Belgique était encore dieselland … Qui l’aurait cru ?  L’arrivée de la voiture électrique, de la voiture autonome… Tout va si vite.  « Nous sommes tous conscients que ‘quelque chose’ doit changer.  Mais savoir quoi et comment revient à lire dans le marc de café.   Car en soi la voiture n’est pas prête de disparaître, nous allons simplement l’utiliser tout à fait autrement dans le futur. » 

 

Profil

Age : 54 ans

Profession : indépendant

Formation : licence en droit et postgraduat en finances à la KULeuven

Premier emploi : avocat pendant un demi-jour et ensuite Sales Automotive

Hobbys : l’automobile, le sport et les activités culinaires

La voiture de mes rêves : AMG

Destination de voyage préférée : la Catalogne, la Côte d’Azur

Boisson préférée : le Bourgogne ou une simple bière

Ambition dans 5 à 10 ans : demeurer un homme heureux

 

Photo: Benjamin Brolet