Mobilité

Jean-Marie Descampe: Je n’ai pas peur de me faire entendre

11-07-2018

A 57 ans, Jean-Marie Descampe devient administrateur de GDA, le groupement des concessionnaires et agents de marques. 

Une suite logique pour ce mécanicien de formation, déjà président des concessionnaires Jaguar-Land Rover, qui souhaite défendre les intérêts de ceux qu’il représente aux plus hauts niveaux. 

« C’est à la demande de Christian Rampelbergh, secrétaire général de GDA, que je me suis proposé au poste d’administrateur. Je suis déjà depuis plusieurs années président des concessionnaires Jaguar-Land Rover. A ce titre, je joue le rôle de porte-parole de mes confrères auprès de l’importateur, et n’ai pas peur de me faire entendre ou de me battre pour faire passer certaines idées. De fil en aiguille, je me suis dit que le moment était venu de le faire au niveau national, plutôt qu’auprès de l’importateur » explique Jean-Marie Descampe. L’homme a une solide réputation et une expérience enviable dans l’automobile : voilà 30 ans qu’il est concessionnaire, et plus de 40 ans qu’il pratique la mécanique ! 

Success-story 

Jean-Marie Descampe est un véritable « self-made man ». Son diplôme de mécanicien en poche, il commence à travailler dans une entreprise de génie civil avant de se tourner vers l’automobile. « J’ai travaillé pendant cinq ans comme mécanicien chez Fiat où j’ai été honoré du titre de Mécanicien de l’Année en 1984. Mais j’ai toujours aimé les challenges, et j’ai donc décidé de devenir indépendant dès l’année suivante. Je travaillais alors beaucoup avec les marques Volkswagen, Seat etc. ». Sa rencontre et son entente avec Philippe Mertens seront décisives pour la suite de sa carrière : « Philippe Mertens m’a suggéré de reprendre la concession British Leyland de Wavre. Je me suis donc lancé, avec les 50.000 francs de valeurs de mes outils Facom pour seule garantie auprès de la banque ! Une chose impensable aujourd’hui ! » s’amuse l’administrateur. 

Apporter l’expérience 

Quand on lui demande ce qu’il espère apporter au GDA dans sa nouvelle fonction, Jean-Marie Descampe n’y va pas par quatre chemins : « Je compte mettre à profit mon expérience pour défendre les intérêts des concessionnaires ; éviter qu’ils ne se fassent étrangler. Lorsque c’est nécessaire, il ne faut pas avoir peur de dire les quatre vérités, il ne faut pas avoir peur d’aller se battre pour défendre nos intérêts. Toujours avec politesse, mais aussi avec fermeté bien entendu ». Le nouvel administrateur a la sensation que son groupement, avec l’appui de TRAXIO, est suffisamment représentatif pour être entendu : « Tout ce qui a déjà été fait avec TRAXIO par le passé, notamment lors de la faillite de MG Rover en 2005, prouve que nous avons la force nécessaire, et que nous sommes écoutés par les autorités ».

Rester dans son domaine

Le nouvel administrateur sait que les sujets ardus ne manqueront pas, mais préférera discuter de ce qu’il connait le mieux. « Je vais essayer de rester dans mon domaine, la mécanique et les concessionnaires. J’espère que nous pourrons jouer un rôle dans les discussions sur la fiscalité, notamment en matière de normes de pollution et de CO2 qui nous empoisonnent le quotidien. Nous ne serons pas les seuls à le faire, mais au plus on sera à taper sur le clou, plus vite il rentrera » termine Jean-Marie Descampe. 

Profil :

-        Age : 57 ans

-        Fonction : Administrateur délégué

-        Formation : diplôme de mécanique

-        1er job : mécanicien en génie civil

-        Hobbys : VTT, marche, cuisine, bricolage

-        Voiture de rêve : Jaguar Project 8

-        Destination de rêve : l’Ile Maurice

-        Boisson favorite : le gin-tonic

-        Ambitions dans 5 ou 10 ans : me reposer, après 40 ans à me démener !

 

Photo: Benjamin Brolet