Génie Civil et manutention

Joëlle Germain: « Fédératrice et engagée »

La nouvelle secrétaire générale de SIGMA a fait toute sa carrière dans le monde de l’automobile. Cette maman de trois enfants déborde d’un enthousiasme communicatif qu’elle entend mettre au service du développement de la fédération.

Rien ne prédestinait Joëlle Germain à embrasser une carrière dans la mobilité. Cette Anversoise plutôt littéraire a d’abord entrepris des études de traduction à l’Université d’Anvers avant de poursuivre avec un master en politique internationale, option diplomatie. « Je n’avais aucune intention de devenir diplomate, sourit-elle, je l’ai fait par curiosité, pour le plaisir d’apprendre. Je suis passionnée d’histoire contemporaine. »

Après un premier intérim dans une société de télémarketing en tant que copywriter, elle atterrit presque par hasard dans le secteur automobile en répondant à une annonce chez Land Rover pour un poste d’assistante commerciale et marketing. Deux ans plus tard, elle passe chez Chrysler (qui deviendra FCA – Fiat Chrysler Automobiles) où elle restera 21 ans avant de rejoindre SIGMA le 21er janvier dernier.

« C’est le bouche-à-oreilles qui m’a conduit dans ce secteur très différent. J’étais chargée chez FCA de la formation commerciale et, dans un contexte de fortes pressions économiques, j’estimais avoir fait le tour du monde de l’automobile ». Sa rencontre avec deux administrateurs de SIGMA est déterminante : « Le courant est tellement bien passé que je n’ai pas hésité. Le moment était venu de tourner la page en faveur d’un secteur certes également sous pression, mais qui garde le souci du service, du travail bien fait, du respect de l’employé et du client. »

Celle qui incarne le nouveau visage de SIGMA compare son rôle à celui d’un chef d’orchestre chargé de rassembler les gens et d’essayer de trouver des solutions aux problématiques qu’ils veulent voir évoluer. « L’un des plus grands services que rend notre fédération à ses membres – pour certains, c’est même sa raison d’être –, c’est de fournir des statistiques au plus près de la réalité. » 

Valeur ajoutée 

Une autre priorité pour Joëlle est de parvenir à rassembler régulièrement les membres de SIGMA autour de moments à la fois conviviaux et instructifs. « Il est toujours intéressant pour les dirigeants d’entreprises, quelle que soit leur taille, de rencontrer leurs pairs, de partager des idées ou de suivre des conférences sur des sujets qui éclaircissent le monde dans lequel leur business évolue. »

Une des difficultés, reconnaît la nouvelle secrétaire générale, est de rassembler des personnes qui dirigent des entreprises de tailles très différentes, commercialisent des produits différents et connaissent des réalités économiques différentes. « Lier tout le monde autour d’une même cause n’est pas facile, c’est la raison pour laquelle depuis mon arrivée, je parcours les routes pour rencontrer les membres et connaître leurs attentes. C’est ainsi que je conçois mon rôle : essayer d’être visible, à l’écoute et de donner à chacun ce qu’il attend de la fédération. Tel est notre plus gros challenge : apporter la valeur ajoutée qui satisfait tout le monde dans un monde qui évolue en permanence. »

Il y a bien un enjeu qui rassemble tout le monde, remarque Joëlle, c’est « le manque cruel de techniciens qualifiés ». Raison pour laquelle elle réfléchit aussi à des initiatives pour mieux faire connaître le secteur en amont, auprès des jeunes. Son enthousiasme débordant devrait l’aider à relever tous ces défis.

 

Profil

 

Âge : 51 ans

Fonction : Secrétaire générale de SIGMA

Diplôme : licence en traduction et master en politique internationale (UA)

1er job : copywriter dans une société de télémarketing

Hobbys : mes enfants et l’organisation de voyages

Destination de rêve : l’Équateur

Ambitions à 5 ou 10 ans : contribuer à créer un engouement autour de la fédération

 

 

Photo: Benjamin Brolet