Dossier Mobilité

L’année de l’électrique

Le Salon de l’Auto, c’est toujours un bon moment pour sonder l’état d’esprit du secteur de la distribution automobile. 

Nous avons fait le tour des importateurs belges pour leur poser 3 questions :

1. Qu’attendez-vous du Salon de l’auto en général et cette année en particulier ?

2. Quelles sont vos principales nouveautés/innovations

3. Quel est selon vous l’état d’esprit du consommateur face à toutes les incertitudes qui frappent le secteur auto ?

Voici leurs réponses. 

Honda Motor - Georges Dewulf

1. Le salon a toujours été un moment important en Belgique et cela va le rester. Mais clairement, les consommateurs sont dans l’incertitude et mûrissent leur choix. Il est donc difficile de faire des prévisions, mais nous n’avons globalement pas trop de craintes pour le marché l’année prochaine.

2. Au salon, on aura la chance de présenter Honda e, une citadine full électrique. L’intérêt est réel au vu des enregistrements sur le site. Le CR-V hybride répond aussi aux tendances actuelles du marché. On attend aussi la Jazz hybride l’année prochaine.

3. Les particuliers sont perdus face à la multiplication des déclarations et aux nouvelles règles tous azimuts. Dans ce contexte, notre rôle est de les informer et de les conseiller car ils achètent une voiture pour la garder, plus longtemps que dans le fleet. 

Fiat Chrysler Automobile - Dominique Fontignies

1. C’est un rendez-vous incontournable. Il permet à chaque constructeur de présenter au public belge l’étendue de ses gammes de modèles et de mettre l’accent sur ses dernières nouveautés.

2. Notre nouveauté principale concernera les dernières évolutions technologiques des Alfa Romeo Giulia et Stelvio. La technologie de ces modèles, en termes de motorisations, d’infotainment ou d’autonomie (Level 2), en font les fers de lance du groupe FCA. Les dernières nouveautés des marques Abarth, Fiat et Jeep seront aussi présentes sur nos stands.

3. Les clients actuels sont très différents de ceux d’il y a quelques années. Ils sont extrêmement bien informés et conscients des changements en cours, surtout en matière de fiscalité et de respect de l’environnement. 

Toyota Belgium - Stephan Lesuisse

1. Toyota Belgium est optimiste pour le salon 2020. Avec notre gamme hybride, nous aurons la réponse adéquate pour le futur, mais aussi un compromis idéal pour le client qui ne sait pas ce qu’il doit choisir comme motorisation.

2. Nos principales nouveautés sont les Toyota C-HR et Proace City, deux premières belges. Deux autres modèles clés, la Corolla et le RAV4, ont été complètement réactualisés en 2019.

3. Le client se sent incertain. L’objectif de Toyota est de lui offrir la meilleure alternative sur le plan fiscal, économique et écologique. 

VW et Porsche (D’Ieteren) - Jean-Marc Ponteville

1. Le salon est un moment crucial qui nous permet de prendre le pouls du marché et marque le début de la saison commerciale. Pour le cru 2020, on s’attend à de bons chiffres, dans la moyenne supérieure. Dans le fleet, on constate que les clients commencent à s’intéresser à l’électrique.

2. La gamme électrique ne cesse de s’étoffer dans toutes les marques du groupe Volkswagen à l’image de la VW ID3, un modèle disruptif basé sur une plateforme spécifique. Au salon, on aura aussi la nouvelle Golf avec formules hybride et micro hybride.

3. Les clients sont assez décontenancés. Il y a un manque de vision à long terme sur l’évolution de la fiscalité et de la réglementation. La diabolisation du diesel pose aussi question car ce carburant peut être plus intéressant, même d’un point de vue environnemental, dans certains cas. 

Skoda (D’Ieteren) - Catherine Van Geel

1. Le salon est un moment important pour vendre notre gamme de modèles. Il s’agit d’une vitrine par excellence servant à attirer le client et le persuader que notre marque est le choix numéro un.

2. Pour Skoda, les modèles les plus importants du prochain salon sont les Octavia, Kamiq, Superb iV (PHEV) et Citigo iV (électrique).

3. Le consommateur est perdu. Le challenge lors du Salon sera d’orienter le client correctement alors que nous dépendons des décisions politiques versatiles. Les règles diffèrent de région en région. L’absence de décisions du gouvernement empêche le consommateur dans sa réflexion. Les médias sont influencés et influencent un jour dans un sens, un autre dans l’autre sens. 

Renault Belgium - Karl Schuybroek

1. Le salon de l’automobile est et restera toujours un rendez-vous automobile important. La réussite du salon déterminera la réussite du marché de l’année 2020. L’enjeu de ce salon est grand après une année 2019 plus difficile.

2. Pour la marque Renault, nos principales nouveautés sont les nouveaux Captur, Zoé et Clio. Nous aurons aussi le Dacia Duster GPL et l’Alpine A110S.

3. Il est vrai que le consommateur est parfois perdu face à ces incertitudes. Ce sentiment est encore plus présent en Belgique, en attendant la formation d’un gouvernement fédéral qui devra définir la fiscalité automobile, notamment pour le client professionnel. 

AUDI – Sofie Luyckx

1. Évidemment, nous espérons accueillir de nombreux visiteurs et voir Bruxelles confirmée dans son statut de ville hôte du Salon de l’auto. Nous nous doutons que le consommateur est en proie à de nombreuses incertitudes quant au choix du type de motorisation et en matière de fiscalité. Par conséquent, nous mettons principalement l’accent sur les carburants et les motorisations alternatifs (électrique, hybride rechargeable et gaz naturel) dont nous pouvons énumérer les avantages et les inconvénients, y compris sur le plan fiscal.

2. Chez Audi, les principales nouveautés sont : l’e-tron Sportback, notre deuxième modèle électrique, produite sur le site bruxellois d’Audi, l’A5 Sportback g-tron (GNC), l’A1 City Carver, la Q3 Sportback. Et à l’occasion des 20 ans de la série « RS » : la RS Q8, la RS 6 Avant, la RS Q3 Sportback et la RS 4 Avant.

3. Nos informateurs sont formés aux différentes motorisations et bénéficient d’une initiation à la fiscalité. Juste avant le Salon de l’auto, les vendeurs suivent une formation visant à actualiser leurs connaissances à propos des différentes motorisations, assorties de leurs avantages et inconvénients respectifs. D’Ieteren a également lancé un site Web d’information à propos des LEZ (low emission zones ou zones de basses émissions) qui vous permet de vérifier si votre véhicule est encore autorisé à pénétrer dans la LEZ (https://lez.dieteren.be). 

BMW et MINI – Jeroen Lissens

1. Auparavant, on considérait toujours un peu le salon de Bruxelles avec un air de pitié en ce sens qu’il n’est « qu’ » un salon de vente. Aujourd’hui, le salon gagne en importance puisque de nombreuses marques se désintéressent des autres salons européens ces dernières années, ce qui contribue davantage au rayonnement international de Bruxelles. C’est également le cas chez nous. Nous nous attendons donc à beaucoup d’intérêt pour nos produits.

2. Les premières mondiales surprises de BMW et de Mini : la BMW Série 2 Gran Coupé, la M8 Gran Coupé, la X5 M et la X6 M ; la Mini John Cooper Works GP, la Mini Electric.

3. Nous avons choisi pour thème « the power of choice ». Le client peut faire son choix parmi différentes motorisations. L’électrification occupe une place centrale puisque nous proposons des modèles tant entièrement électriques qu’hybrides. Cette électrification va se poursuivre incessamment à l’avenir, de sorte que nous proposerons jusqu’à 25 modèles électriques d’ici 2023. Les informateurs sont équipés d’un iPad qui leur permet d’analyser le profil de l’utilisateur et de le guider dans son choix.  

Jaguar et Land Rover – Annick Van Cauwenberge

1. Nous sommes très optimistes étant donné que nous présentons pas moins de 4 nouveautés. Pour Jaguar Land Rover, 2020 est l’année de l’électrification. Tous les nouveaux produits seront proposés sous au moins une forme électrifiée : full electric, mild hybrid ou plug-in hybrid.

2. Land Rover Defender 90 et 110, Land Rover Discovery Sport PHEV, Range Rover Evoque PHEV et Jaguar F-TYPE année-modèle 2021

3. À présent, nous disposons d’une solution répondant aux besoins de chaque consommateur : essence, diesel, mild hybrid, plug-in hybrid et full electric. La voie que le gouvernement va emprunter nous est évidemment inconnue. Pour l’instant, on ne peut que formuler des hypothèses. Concernant les particuliers, nous nous efforçons de dissiper leurs doutes en lançant notre produit de financement « Freedom » qui garantit la reprise de leur véhicule. 

Nissan – Melvin Keuter

1. Le Salon de l’auto de Bruxelles est connu pour être un salon de vente et revêt donc une importance commerciale énorme pour Nissan. Ce salon est pour nous l’occasion de mettre en avant notre thématique « Nissan Intelligent Mobility ». Nissan rime avec technologie abordable. Nous l’avons prouvé depuis 2010 déjà, avec le modèle électrique Leaf.

2. Principales nouveautés : le Nissan Juke, les versions « M-tec » de la Micra, du Qashqai et du X-Trail

3. À Bruxelles, notre volonté est que nos informateurs guident les consommateurs dans leur choix. Nissan est pionnière en matière de motorisation entièrement électrique. Les véhicules électriques deviennent de plus en plus une alternative à part entière pour un nombre croissant de personnes. Leur autonomie a été améliorée, les points de charge sont de plus en plus nombreux et le modèle Leaf est une voiture pratique et abordable. Nissan poursuit inexorablement dans cette voie. 

SEAT et Cupra – Dirk Steyvers

1. Bruxelles est l’un des rares salons automobiles européens où toutes les marques sont présentes. Nos attentes sont donc élevées. Ce salon est et reste un événement commercial extrêmement important dont les effets sur les chiffres de vente se poursuivent bien après le salon. Lors de cette édition, nous nous focaliserons principalement sur les motorisations alternatives au sens le plus large du terme.

2. SEAT et Cupra investissent considérablement à la fois dans le GNC, l’électrique et l’hybride rechargeable. Par ailleurs, CUPRA sera présente au salon en tant que marque à part entière, même si sa gamme est encore très limitée pour l’instant. Principales nouveautés : la Seat Mii electric, la Seat Tarraco FR, le scooter électrique Seat

3. Bien que SEAT gagne des parts de marché, nous constatons également l’impact de l’indécision des consommateurs quant au choix. La range anxiety a fait place à la peur de commettre une erreur de choix. Cette situation s’explique principalement par un cadre fiscal peu clair à moyen terme et par une scission de la politique de mobilité. Négliger une solution incontestable, à savoir le GNC, est un fait encore plus regrettable cependant dans tout ce débat – que nous considérons comme un faux débat. Le faible coût du carburant, les valeurs d’émission favorables, les avantages fiscaux et le réseau croissant de stations-service – déjà plus de 130 en Belgique – font du GNC une alternative absolument complète. 

Kia Motors Belgique – Marc Coopmans

1. Pour une marque « émergente » telle que Kia, le résultat des ventes est non seulement extrêmement important, mais le Salon de l’auto est aussi le forum idéal pour affiner la perception de la marque. La garantie unique de 7 ans offerte par Kia n’est plus le seul argument de vente décisif. L’élargissement constant de la gamme, la technologie de pointe et le design de bon goût portent le slogan de la marque « The Power To Surprise ».

2. Le nouveau crossover XCeed aux lignes sportives et aux équipements de haute qualité. Pas moins de 9 modèles électrifiés différents, dont bien entendu la version plug-in du nouveau XCeed.

3. Vu l’incertitude, nous proposons un programme de formation approprié à nos informateurs afin qu’ils soient à même d’apporter des réponses adaptées aux besoins spécifiques des prospects. 

Ford Motor Company – Jo Declercq

1. On sait depuis longtemps que le Salon de l’auto de Bruxelles est le seul salon automobile en Europe où toutes les marques tiennent absolument à rester présentes, vu son lien étroit avec les ventes. L’importance du salon peut donc difficilement être surestimée.

2. Ford présentera ses modèles Puma (mHEV inclus), Kuga (mHEV et PHEV inclus) et Explorer (PHEV seulement). Il s’agit en partie de premières.

3. L’absence de gouvernement fédéral et les questions en suspens en matière de fiscalité automobile font que beaucoup de consommateurs ne savent pas quel véhicule acheter actuellement. Cela génère beaucoup d’incertitude et un report des achats. Le Salon de l’auto reste cependant l’événement annuel majeur lorsqu’on envisage l’achat d’une nouvelle voiture. En pareilles circonstances, le paramètre le plus important est sans doute le rôle de conseiller de confiance incarné par le vendeur. 

Hyundai (Korean Motor Company) – Wim Doms

1. Bruxelles confirme son statut unique en restant un salon où toutes les marques sont présentes, ce qui rappelle une fois de plus l’impact particulier de ce salon sur le marché automobile belge. En fait, je suis très impatient de connaître le taux d’affluence de cette année. De nombreux facteurs externes influencent les ventes, mais la décision de se rendre au salon appartient entièrement au public.

2. La nouvelle Hyundai i10 fêtera sa première belge. Le message clé de Hyundai est : « Regarde comme c’est simple. » Une majeure partie du stand dispensera des informations sur les technologies disponibles : essence et diesel, mild-hybrid, hybrid, plug-in hybrid, électrique et hydrogène.

3. Un gouvernement qui part dans tous les sens sans vision à long terme génère du retard et sape la confiance des consommateurs. Aussi incertain soit l’avenir, le consommateur recherche encore et toujours la facilité d’utilisation et les prix avantageux pour sa mobilité et continue d’accorder une place particulièrement importante à la voiture. 

Mazda Motor Belux – Peter Gemoets

1. Le salon de Bruxelles attire incontestablement du public. Nous voulons y nouer de nombreux contacts, encourager les gens à réserver un essai routier qui les incitera à passer commande.

2. La MX-30, la première voiture 100 % électrique de Mazda, sera dévoilée en première européenne à Bruxelles et non à Genève ! Il est possible de réserver une MX-30 First Edition largement équipée via notre site Web. Si l’acheteur franchit le cap de l’achat, il recevra également une borne de recharge murale pour son domicile.

3. Chez Mazda, nous montrons que la voiture électrique est accessible à un large public. Mazda a fait des choix délibérés qui tiennent compte d’une durabilité maximale. D’autre part, au travers de notre moteur SKYACTIV-X, nous affirmons que le moteur à combustion a assurément encore de l’avenir. Il offre une faible consommation et un couple élevé, alliant les avantages du moteur essence et du moteur diesel en un seul véhicule. 

Subaru Benelux – Luc Gyzels

1. Initialement un véritable salon de vente, le Salon de l’auto est devenu une source d’information pour les consommateurs. Ce n’est qu’après le salon que ces derniers sollicitent une offre de prix auprès de leur concessionnaire local ou acceptent l’offre qui leur a été remise lors du salon en passant commande.

2. Quelles sont les principales nouveautés et/ou innovations que vous présentez ?

Subaru présente ses premiers modèles hybrides, le tout nouveau Forester e-BOXER et la Subaru XV e-BOXER. Par ailleurs, nous insistons surtout sur la sécurité pour le conducteur, les occupants et tous les autres usagers de la route.

3. Les consommateurs s’inquiètent de la politique fiscale en matière automobile, ne sont pas encore convaincus par le tout électrique, considèrent ces voitures comme trop chères – c’est d’autant plus le cas maintenant que le gouvernement flamand supprime les primes pour les véhicules électriques – et trouvent l’infrastructure de charge insuffisante. Les acheteurs ne se défont pas de leurs vieilles habitudes aussi facilement que nous le pensons ou l’espérons. Les consommateurs recherchent une solution intermédiaire, comme les voitures hybrides. 

Suzuki Belgium – Bart Hendrickx

1. Nous attendons beaucoup de monde pour la « fête annuelle de l’automobile ». Ce salon revêt une importance majeure pour le secteur puisque 30 à 35 % du chiffre d’affaires annuel est réalisé après les deux premiers mois de l’année. Les petites marques tirent parti du salon : vu nos budgets marketing limités, le nombre de personnes qui passent nous voir est beaucoup plus important que ce que nous parvenons à attirer dans nos concessions. De nombreux visiteurs du salon découvrent notre marque pour la première fois et/ou n’auraient pas pensé à visiter une concession de la marque.

2. Suzuki lance la technologie hybride 48V sur le S-Cross et le Vitara. Ssang Yong présente la Corando 1500 turbo essence outre le modèle diesel lancé en septembre 2019.

3. Notre volonté est d’informer au mieux les consommateurs, de confronter les particuliers au total cost of ownership et de démontrer, entre autres, l’avantage de l’hybride doux par un investissement amorti et la plus-value lors de la revente du véhicule.

Mercedes et Smart – Bastien Van den Moortel

1. Le salon reste un moment important. Pour notre part, il s’agit d’une excellente opportunité de montrer notre large gamme et de nouer, par la même occasion, des contacts avec des clients qui n’ont pas vraiment le temps de passer voir leur concessionnaire dans le courant de l’année. Les attentes sont élevées parce que nous présentons une première mondiale au Salon de l’auto : notre nouvelle GLA. Cela fait longtemps que Mercedes n’a pas présenté une première mondiale à Bruxelles. Ce sera donc un moment intense.

2. Les principaux thèmes de cette année sont le développement durable et l’électrification, allant des modèles entièrement électriques à toute une gamme de véhicules hybrides rechargeables, de la Classe A à la Classe S. Outre la GLA, nous avons également la première belge du GLB, notre nouveau SUV compact. Et nous lançons aussi une offensive électrique : pratiquement tous les modèles de notre gamme, de la Classe A à la Classe C en passant par la Classe S, vont « subir un choc électrique ».

3. L’incertitude qui règne chez les consommateurs n’est pas une thématique nouvelle, mais elle est exacerbée à présent. Comme toujours, la communication est très importante, et le véritable défi, selon nous, est d’informer correctement et de guider le consommateur et le visiteur dans son achat. Assurément, nous offrons à nos clients suffisamment d’alternatives en matière de motorisations pour leur permettre de faire le bon choix en fonction de leur utilisation spécifique. Le diesel a absolument toujours sa place chez nous. Nous sommes définitivement engagés sur la voie du zéro émission, mais nous n’en sommes pas encore là. Dans le même temps, l’électrification et les modèles rechargeables gagnent du terrain, tant en termes de consommation que de fiscalité. Pour vous donner une idée : près d’une Classe E sur trois que nous vendons aujourd’hui est déjà une hybride. 

Citroën – Anouk van Vliet

1. Nous nous attendons vraiment à un excellent salon au cours duquel nous nous concentrerons principalement sur le respect des normes d’émission et sur l’électrification.

2. Citroën mettra surtout le C5 Aircross PHEV, son premier véhicule hybride rechargeable, en évidence. L’électrification est également au centre des préoccupations pour les modèles DS, avec la DS3 Crossback électrique et le DS 7 Crossback hybride.

3. Actuellement, le CO2 est le principe directeur de toutes les décisions prises par le groupe PSA. Nous sommes déterminés à réduire les émissions de CO2 et à nous conformer dès le départ aux futures règles européennes qui seront plus strictes. Nos deux plates-formes multi-énergies sont la meilleure réponse à la transition énergétique et aux attentes des clients. D’ici 2025, chaque modèle du groupe aura une version électrifiée outre sa version à moteur à combustion. 

Opel – Wim Verloy

1. Nous nous attendons à un formidable Salon de l’auto, avec beaucoup de nouveautés et un intérêt important pour l’électrification. 

2. La nouvelle Corsa et son pendant électrique, la Corsa-e, attireront indubitablement les regards. Citons également le nouveau Grandland Hybrid 4 et les nouvelles voitures cinq portes Astra et Astra Sports Tourer. Et, last but not least, la première mondiale de l’Insignia Grand Sport et Sports Tourer.

3. Le groupe PSA (dont Opel fait partie) garde le cap pour relever les défis les plus difficiles. Nous voulons agir rapidement et faire la différence plutôt que subir. Nous abordons cette ère avec un esprit « darwinien », et notre rapidité d’adaptation fera la différence avec celle de nos concurrents. Nous nous conformerons aux normes CAFE en proposant un nombre limité de véhicules LEV. 

Mitsubishi – Ann Wittemans

1. De plus en plus de salons européens sont mis à mal, et Bruxelles est l’une des rares villes à tirer son épingle du jeu. Le Salon de l’auto est le seul salon de vente à subsister, et les remises considérables qui y sont octroyées expliquent également son succès en Belgique.

2. Une grande partie du stand est consacrée à notre technologie hybride plug-in, comme l’Outlander PHEV. Nous présentons également une première européenne, notre citadine Space Star qui a fait peau neuve. Citons en outre le nouvel ASX récemment relifté. Le nouveau pick-up L200 attirera également l’attention.

3. Vu les différences « géographiques » en matière de fiscalité, la complexité de la réglementation et l’incertitude persistante entourant la politique, les visiteurs ne savent parfois pas vraiment quel choix opérer. Nous considérons qu’il est de notre devoir de les guider dans leur choix, qu’il s’agisse de particuliers ou de professionnels. 

McLaren, Rolls-Royce et Pininfarina – Sofie Verheyden

1. Pas de réponse

2. Je ne suis pas encore en mesure pour l’instant de confirmer nos nouveautés pour le Salon.

3. Pour les marques que nous importons, à savoir Automobili Pininfarina, McLaren et Rolls-Royce, la question est moins pertinente, mais il est un fait que la tendance actuelle en matière automobile est regrettable. Au lieu de favoriser l’arrivée d’un vent nouveau, on ne fait que stigmatiser le consommateur.