Communiqués Deux-roues

Le succès des vélos électriques rapides ne se dément toujours pas. Y compris sur le marché de l’occasion

03-08-2022

Les débuts hésitants au cours de l’hiver appartiennent définitivement au passé.  Depuis plusieurs mois, les speed pedelecs alignent des performances de haut niveau et juillet ne déroge pas à cette règle : le premier mois des grandes vacances est témoin d’une hausse dans toutes les provinces et il s’est immatriculé 1.649 vélos électriques rapides neufs.  Un peu moins qu’en juin mais + 43,4 % de plus qu’en juillet l’an dernier où 1.150 exemplaires neufs avaient trouvé un nouvel acquéreur.  Sur le marché d’occasion, la croissance est encore plus spectaculaire avec un bond de +64,8 %.

Filip Rylant, porte-parole de la fédération de la mobilité TRAXIO, commente ces statistiques : « Le succès des speed pedelecs ne se dément pas car les immatriculations neuves ont poursuivi leur ascension les mois précédents et la tendance s’est poursuivie en juillet.  Le marché a augmenté de +43,4 % à 1.649 unités au cours des derniers mois, ce qui porte le total annuel à près de 10.000 unités, 9.868 pour être exact !  Soit une augmentation de +28,8 % comparé aux sept premiers mois de 2021.  Un franc succès et il est heureux de constater que la hausse se traduit dans TOUTES les provinces, en raison probablement de la combinaison de la pression des bouchons et du beau temps – qui nous vaut une embellie des achats particuliers de plus de 30 % - et d’un intérêt accru pour le leasing cycliste.  Plus spectaculaire encore est la hausse des vélos électriques rapides d’occasion.  Ils sont très demandés, ce qui se traduit par une progression de +64,8 % à 524 unités pour un total annuel de 3.214 immatriculations, à près d’un tiers du marché neuf.  Tendance d’autant plus frappante que le speed pedelec est un phénomène relativement récent.  Autrement dit, un grand nombre de vélos électriques rapides connaissent une deuxième vie et restent longtemps en usage. »

Guy Crab, de TRAXIO Velo, se tourne vers l’avenir avec confiance : « Ces statistiques de mois records qui se suivent sont la preuve flagrante que le vélo électrique rapide reste populaire et gagne même en popularité.  La part des immatriculations de vélos électriques rapides par des particuliers continue de croître et même en l’absence d’échange de salaire brut par le biais de l’employeur contre l’achat ou le leasing d’un vélo, les déplacements domicile-travail effectués à vélo sont en hausse.  Les communiqués récents annonçant un durcissement de la taxation des voitures de société (comprenez les « voitures salaires ») et des cartes d’essence, incitent certains travailleurs à opter pour le vélo.  Une indemnité vélo de 0,25 €/km aller-retour constitue en effet un avantage significatif par rapport à une réduction de salaire découlant de la redevabilité de l’avantage de toute nature (ATN) et à la flambée des prix des carburants. En outre, pédaler est bon pour la santé et contourne les bouchons ! »

Immatriculations speed pedelecs YTD 2022 (jan -> juillet)

Particuliers contre entreprises et leasing

Au cours des six premiers mois, les particuliers représentent toujours plus de la moitié des acquisitions : 4.992 unités (50,6%%) étaient des achats privés.

Parallèlement, le leasing gagne en popularité avec 3.620 unités, soit 3.620 % du marché et une croissance de +34,5 %.  Les entreprises quant à elles semblent moins enclines à acquérir ce type de vélos : 1.256 unités soit 12,7 % du marché.

Filip Rylant souligne les avantages d’un vélo de société pris en leasing : « De plus en plus d’entreprises découvrent la facilité d’utilisation du leasing qui réduit non seulement la charge administrative pour l’employeur et pour l’employé mais aussi les éventuels soucis d’entretien, d’assurance ou de valeur résiduelle. »

Divergences géographiques

En 2022 aussi, les speed pedelecs restent une spécificité flamande : la Flandre représente 94,9 % avec 9.359 unités tandis que Bruxelles (211 unités) et la Wallonie (298 unités) représentent les 5,1 % restants du marché.

Il est frappant de constater que la province d’Anvers, avec un total de 2.311 immatriculations, confirme sa position de province leader en matière de speed pedelecs, mais la Flandre orientale talonne Anvers à quelques unités près (2.234).  Le Brabant flamand aussi a le vent en poupe (2.126 ex., +40 %).  Tout comme les autres provinces flamandes d’ailleurs : le Limbourg (1.557 ex; +32%) et la Flandre occidentale (1.131 ex., +38 %).

Bien qu’en Wallonie les travailleurs jouissent désormais aussi de primes considérables pour l’usage d’un vélo dans les déplacements domicile-travail, les immatriculations de speed pedelecs à Bruxelles et en Wallonie restent à la traîne par rapport à la Flandre.

Guy Crab explique : « Certes il se demande davantage de primes que les dernières années mais cette tendance ne résulte pas (encore) dans la croissance des ventes de vélos électriques rapides. »

En juillet, les résultats sont toutefois largement favorables en Wallonie : Namur (+138 %) et Liège (+94 %) accroissent considérablement leur part de marché, mais le Hainaut (+70 %) n’est pas en reste.  Le Brabant wallon reprend les chiffres positives (+1 %).  En province de Luxembourg, on ne s’arrache pas les speed pedelecs mais les immats on quand-même augmenté de +50% en juillet (21 ex.).  Comparées à la Flandre, les statistiques en Wallonie sont relativement modestes, ce qui explique pourquoi un nombre restreint d’exemplaires impacte significativement les chiffres.

En Région de Bruxelles-Capitale, il s’est immatriculé 211 speed pedelecs neufs sur les sept derniers mois, soit une croissance relative de +31 %.  Néanmoins nous remarquons que les vélos électriques rapides offrent moins d’atouts en zone fortement urbanisée confrontée à une circulation difficile et à une vaste offre de vélos et trottinettes partagés comme en région bruxelloise.

Immatriculations speed pedelecs par province (cumul 2022)

Statistiques des vélos électriques rapides d’occasion

Depuis la première apparition des speed pedelecs en 2015, le parc total est estimé à environ 50.000 unités.  Les vélos de leasing sont remplacés au bout de quelques années et débarquent sur le marché de l’occasion.  Bien entendu, il ne manque pas d’acquéreurs particuliers désireux de troquer leur speed pedelec contre un modèle plus moderne non plus.

Nous observons par conséquent le développement et la croissance régulière du marché d’occasion.  Au premier semestre de 2022, 3.214 vélos électriques rapides ont fait le bonheur d’un nouveau propriétaire.    Par rapport à l’an passé, la croissance connaît un bond de pas moins de 136 % (1.362 unités) et fait six fois mieux (+579,5%) qu’en 2020 (473 unités).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bruxelles, le 4 août 2022

Note pour la rédaction, non destinée à la publication

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Filip Rylant au 0475/35 45 64.

TRAXIO utilise des cookies Cookie policy Comme d'autres sites web, nous aimons utiliser des cookies. Les cookies que nous utilisons servent principalement à améliorer votre expérience sur notre site web. Nous utilisons également des cookies parce que nous aimons mesurer la façon dont notre site web est utilisé. Nous n'activons ces cookies que si vous nous avez donné votre consentement préalable.