Lobby Mobilité

Les demandes d’immatriculation sur le bureau du Ministre Bellot

16-09-2020

Depuis la première vague du COVID 19, les remous provoqués, tant au niveau du contrôle technique que de l’immatriculation des véhicules, font encore ressentir leurs effets à l’heure actuelle.

Difficulté pour obtenir un rendez-vous, disparité entre les régions, délais au niveau des immatriculations non-automatisées constituent un quotidien parfois difficile pour le commerce de véhicules neufs, d’occasion et d’importation.

L’expérience de proroger la validité des demandes d’immatriculations de véhicules d’occasion de deux mois, que TRAXIO avait obtenue pour la Wallonie, a donné à réfléchir aux professionnels.

Cette façon de procéder, si elle était d’application à titre permanent, permettrait aux marchands de demander sereinement un rendez-vous au contrôle technique dès que le véhicule entre en leur possession, sans le stress de devoir le vendre dans un délai d’un mois.

Le contrôle éviterait les demandes intempestives de rendez-vous urgents, le client final, quant à lui, pourrait prendre possession de son véhicule immédiatement au moment de l’achat.

Une proposition que nous avons déposée chez le Ministre, qui doit encore faire son chemin, mais qui a aussi une raison solide de voir le jour.