Actualité Deux-roues Génie Civil et manutention Matériel agricole et horticole Matériels pour l'automobile et outillage Mobilité

Les médias sociaux, un canal publicitaire efficace ?

10-09-2018

Être présent sur les médias sociaux peut sembler un must, mais utiliser les avantages de ces canaux de manière optimale nécessite une stratégie bien pensée. Notre expert nous parle de la valeur ajoutée de la publicité digitale via les médias sociaux.

"Comparez et choisissez le canal approprié", c'est peut-être le premier conseil que je peux donner aux entreprises", explique Jonathan Carette, formateur EDUCAM et expert des médias sociaux. "Les canaux comme Twitter, LinkedIn, Facebook et d'autres encore, servent souvent des groupes cibles différents. LinkedIn sera plutôt utilisé pour des relations B2B, alors que Facebook est le canal pour atteindre les particuliers. Le prix moyen de la publicité sur LinkedIn est nettement plus élevé que sur Facebook." 

Clients potentiels

Pourquoi faire de la publicité en ligne ? "Être présent ne suffit souvent pas », poursuit Jonathan Carette. « C'est une conséquence directe de la façon dont fonctionne Facebook. Prenez le pertinent exemple d'un garage pourvu d'une page Facebook avec un millier de "likes". Si vous changez quelque chose sur votre page, peu de personnes le verront automatiquement sur leur écran. Des études montrent qu'avec un tel nombre de "likes", cela ne représentera que 2 % de votre public. Trop peu donc. Mais en utilisant Facebook pour faire de la publicité proactive, c'est autre chose. Vous n'atteindrez pas tous vos abonnés, mais vous pouvez viser un public précisément délimité. Très pratique pour une entreprise implantée localement. Vous pouvez, par exemple, atteindre des personnes d'une région ou d'une zone donnée. Ou vous pouvez adapter votre campagne à des personnes d'un même sexe ou d'une catégorie d'âge spécifique." 

Possibilités budgétaires

Ce qui est intéressant avec Facebook, c'est qu'avec un minimum de 5 euros par jour, vous obtenez déjà des résultats au niveau local. En augmentant ce montant jusqu'à 15 euros, environ 3 à 4.000 personnes peuvent être atteintes. L'effet d'une campagne est aussi mesurable, ce qui est plus difficile avec la publicité "classique". Un inconvénient toutefois : le suivi est indispensable. Une action "one shot" ne suffit pas." 

" Facebook est idéal pour des contacts B2C, alors que LinkedIn est axé sur le B2B et que la publicité via Facebook coûte moins cher que via LinkedIn. Mais que faites-vous avec les autres canaux ? Il y a bien entendu Twitter ou, très populaires auprès des jeunes, Snapchat et Instagram", déclare Jonathan Carette. "Tous ces canaux peuvent être utiles pour montrer que vous êtes là et que vous êtes actif. Mais ils ne vous permettent pas vraiment de réaliser beaucoup plus. Mon conseil : se focaliser sur Facebook et LinkedIn."

Aller plus loin dans la réflexion digitale ?

Découvrez « Digital Automotive Retail », un programme de formations d’EDUCAM spécialement conçu pour le secteur de la mobilité : www.digitalautoretail.be.