Matériels pour l'automobile et outillage

Lhomme Tools: Une entreprise en binôme de vente d’outillage

05-03-2018

Partout où l’on répare des voitures, il faut de l’outillage.  De nombreux garagistes belges font appel à Lhomme Tools, un des plus grands distributeurs d’outillages généraux et spécialisés de notre pays.  Nous avons pris la route de Genk pour dresser son portrait. 

Nous sommes accueillis chez Lhomme par son fondateur, Robert et sa fille Ann-Sofie. “J’ai démarré l’entreprise en 1999”, affirme Robert. “Jusqu’à alors, je travaillais déjà dans le secteur, mais l’idée d’avoir ma propre affaire me trottait dans la tête.  En conséquence, j’ai acheté un camion et me suis mis à prospecter.  J’ai rapidement développé mes activités dans toute la Belgique et engagé mon premier salarié.  Nous avons commencé dans le garage de mes beaux-parents, puis nous avons construit le premier hangar et nous avons emménagé ici il y a une dizaine d’années.” 

Chemin faisant, Lhomme emploie actuellement 26 personnes : 21 représentants et 5 personnes au bureau.  Le bureau est associé à un magasin où des milliers d’articles sont de stock pour les clients.  “Notre entreprise travaille en binôme”, commente Robert.  “D’une part, nous distribuons de l’outillage général et du matériel de consommation de la marque Förch et aussi notre label privé.  D’autre part, nous distribuons de l’outillage spécialisé, par exemple du matériel pour démonter une bougie à incandescence brisée ou retirer des injecteurs coincés.  Pour ce type de produits, nous travaillons avec la marque autrichienne Pichler. A travers Gedore Automotive Tools, anciennement Klann, nous distribuons de l’outillage pour tendeurs de ressort et pour le remplacement de roulements, rotules et roulements silencieux. " 

Problème exotique 

C’est ce qui distingue Lhomme de ses concurrents, précise Ann-Sofie. “Dans ce petit monde, c’est bien connu : si vous avez un problème, téléphonez chez Lhomme, ils ont généralement ce qu’il vous faut (rires).  Nous accordons par ailleurs un grand soin à l’instruction et à la formation de nos clients.  Même lorsque quelqu’un, qui a acheté un outillage spécial il y a quelques années, souhaite se rafraîchir la mémoire, nous prenons volontiers le temps nécessaire pour l’aider.” 

Le modèle d’entreprise de Lhomme repose sur un pilier important, à savoir l’excellente coopération avec Förch, explique Robert.  “Förch est actif dans toute l’Europe et dispose de sa propre organisation de vente, sauf en Belgique.  Nous sommes un des rares pays où c’est un importateur qui en est chargé, nous donc.  Le grand avantage de collaborer avec un partenaire aussi imposant est que cela nous permet de nous concentrer sur notre activité principale et de croître rapidement.  Marketing, gestion du stock, garanties et transport, tout est réglé pour nous au siège de Förch à Heilbronn.  Même nos clients sont livrés directement depuis leur magasin qui compte plus de 120.000 articles.  Nous n’avons à nous occuper que de nos collaborateurs et clients.” 

Le gros de la clientèle vient de l’automobile, mais depuis un an et demi nous voyons plus loin.  “L’industrie et la construction sont deux marchés dont nous attendons beaucoup dans les prochaines années”, affirme Ann-Sofie.  “Nous avons affecté trois collaborateurs à ces marchés et comptons encore développer cette cellule.  Le grand défi consiste bien entendu à nous faire un nom dans un monde où nous sommes encore inconnus.  Nous partons de rien, mais c’est un beau défi que nous relevons volontiers.” 

Le bon numéro 

Ce n’est d’ailleurs pas le seul défi dans les années à venir.  Continuer à embaucher le bon personnel en est un autre, confie Robert.  “La difficulté est que nous recherchons des profils commerciaux qui ont également la fibre technique.  Autant dire des perles rares.  Qui doivent par ailleurs bien s’intégrer dans l’entreprise.  En fin de compte, nous sommes une petite entreprise familiale, une équipe soudée et il est important pour nous que les gens s’y sentent bien.” 

“Le deuxième défi de taille est le webshop que Lhomme a lancé récemment”, dit Ann-Sofie.  “Les affaires commencent à marcher et nous comptons étendre le concept dans les prochaines années.  Mais attention, les explications techniques demeurent extrêmement importantes dans notre branche.  Un site Internet ne remplacera jamais nos représentants, nous l’avons conçu comme un complément.  Un outil pour commander rapidement des produits d’usage courant à l’atelier.”

TM180 Lhommetools 1

Succession assurée

Depuis 2016, Ann-Sofie Lhomme (29) a rejoint son père Robert dans l’entreprise.  “En fait, j’ai mis le pied à l’étrier dès le début de l’aventure”, raconte-t-elle. “Dès le départ, j’accompagnais papa chez les clients, je lavais et rangeais le camion chaque semaine et j’accompagnais mon père à des salons.  J’ai toujours dit : "Plus tard j’irai travailler avec papa."

Pourtant Ann-Sofie a d’abord accompli ses études en sciences économiques appliquées à Diepenbeek, complétées par un an de fiscalité.  Avant d’entrer dans l’entreprise familiale, elle rejoint une banque.  “Un choix assumé”, dit Robert. “Je ne tenais pas à ce qu’elle passe directement des études à l’entreprise de papa et maman, mais qu’elle se fasse de l’expérience dans une autre société.” 

“A la banque, je travaillais au département qui conseillait les clients professionnels, je suis donc allée à bonne école ”, commente Ann-Sofie. “Mais au bout de cinq ans, j’ai senti le moment venu de passer à autre chose.  Depuis, je travaille aux côtés de mon père et, petit à petit, je reprends ses tâches.  Ce qui lui laisse davantage de temps pour se consacrer à sa véritable passion : se rendre chez les clients.” 

C’est le problème de nombreux indépendants, commente Robert. “Ils commencent une affaire en guise de hobby ou de projet-passion, mais lorsque l’affaire décolle, il leur faut devenir de managers accomplis et le passe-temps est relégué à l’arrière-plan.  Maintenant qu’Ann-Sofie est là et assume de plus en plus mes responsabilités, j’ai à nouveau le droit de m’amuser (rires).”  

TM180 Lhommetools 2

En Bref

Date de création : 1999

Secteur/activité : outillages

Coordonnées du siège : Seinhuisstraat 5/4 - 3600 Genk

Nombre d’établissements : 1

Effectif du personnel : 26 (21 représentants et 5 personnes au bureau)

Marques principales : Pichler, Geodore Automotive, Hubitools, Muller Werkzeuge, Förch

140 000 références de produits livrés dans les 24 heures

 

Photos Thierry Dricot