Communiqués Deux-roues

Nouveau boom des speed pedelecs en mars 2022 – principalement en Flandre

06-04-2022

Après un début d’année hésitant, les populaires vélos électriques rapides opèrent une belle remontée en mars.  En mars 2022, il s’est vendu 1.289 vélos neufs, soit 2,5 % de plus que l’an passé où les vélocistes avaient écoulé 1.258 unités neuves.  Les statistiques ne sont pas comparables à 2020 dont le mois de mars s’était caractérisé par le premier confinement corona et la fermeture forcée des négoces de vélos dès la moitié du mois.

Quant à l’année en cours 2022, les statistiques présentent toujours un léger retard après le démarrage frileux de janvier et février : 2.866 immatriculations neuves contre 2.946 en 2021 (-2,7 %).  Il s’agit certes d’une sérieuse manœuvre de rattrapage sachant qu’à fin février la différence s’élevait encore à -6,6 %.   Ici aussi, il n’est pas pertinent de comparer les statistiques à celles de 2020.

Filip Rylant, porte-parole de la fédération de la mobilité TRAXIO, commente ces chiffres : « Malgré l’impact négatif de l’annonce de l’abaissement de la TVA sur les vélos, le mois de mars s’est révélé excellent pour la vente de vélos électriques rapides.  Les immatriculations sont principalement attribuables aux particuliers ; le mois dernier, ils représentaient 57 % du total, soit 11 % de plus qu’en mars 2021.  Le premier trimestre de 2022 s’est d’ailleurs montré favorable aux speed pedelecs.  Comparé aux excellents résultats de l’an dernier, le retard n’est que minime (-2,68 %).  Les entreprises continuent d’opter résolument pour une formule de leasing dont les immatriculations ont triplé par rapport à un achat avec amortissement. »

Guy Crab, de TRAXIO Velo, affiche sa confiance dans l’avenir : « La décision récente du gouvernement fédéral de ne pas procéder à l’abaissement de la TVA mais d’y substituer un support substantiel de l’usage du vélo pour les déplacements domicile-travail lève toute incertitude concernant l’achat d’un vélo électrique ou vélo électrique rapide et permet l’immatriculation des speed pedelecs encore à livrer.  Espérons que l’augmentation et la généralisation de l’indemnité vélo favorisera la croissance de la part des vélos électriques rapides en Wallonie et à Bruxelles.  Ces deux régions ne totalisent pour l’instant que respectivement 2,1 %, soit ensemble 4,2 % de la statistique nationale.

  

Immatriculations speed pedelecs YTD 2022 (Jan -> Mrs)

Particuliers versus entreprises et leasing

Au premier trimestre, les particuliers ne représentent que la moitié des ventes : pas moins de 1.502 unités (52,4 %) étaient des achats particuliers.  Il s’agit d’un léger recul de -1,6 % comparé à l’an dernier.

Parallèlement, le leasing confirme sa popularité croissante avec 1.011 unités, soit 35,33 % du marché ou une hausse de +1,2 %.  Les entreprises semblent moins enclines à acheter un vélo (-16,0 %). 

Filip Rylant souligne les avantages liés au leasing d’un vélo de société : « De plus en plus d’entreprises découvrent la facilité d’utilisation du leasing qui réduit l’administration de l’entreprise et comporte des avantages parafiscaux pour l’usager comme pour l’entreprise, grâce notamment au budget mobilité. »

Divergences géographiques

En 2022 aussi, les speed pedelecs demeurent un phénomène principalement flamand : la Flandre représente 95,8 % avec 2.745 unités tandis que Bruxelles (61 unités) et la Wallonie (60 unités) prennent les 4,2 % restants du marché à leur compte.

Constatation frappante : la Flandre orientale, qui totalise 729 immatriculations neuves, demeure en tête devant la province d’Anvers (665 unités) qui avait pourtant longtemps incarné le berceau du vélo électrique rapide.  Le Brabant flamand (630 unités, +11 %) a le vent en poupe.  La Flandre occidentale stagne (330 unités, +0 %) tandis que le Limbourg encaisse clairement un recul (391 unités, -16 %).

Côté wallon, seule la Province de Namur connaît une embellie (+29 %) tandis que le Hainaut (-11 %), Liège (-17 %) et surtout le Brabant wallon (-37 %) sont sur le déclin.  Au bout de trois mois, la province de Luxembourg enregistre enfin ses premières immatriculations.  Comparées à la Flandre, les statistiques en Wallonie restent relativement faibles, ce qui explique pourquoi un nombre restreint d’unités influencent significativement les statistiques.

La Région de Bruxelles-Capitale a immatriculé 61 vélos électriques rapides neufs, soit une baisse de -10 %.  Le speed pedelec offre moins d’atouts dans une zone urbaine confrontée à une circulation compliquée et, de plus, aux prises avec la concurrence féroce des vélos et trottinettes partagés.

Immatriculations speed pedelecs par province (cumul 2022)

TRAXIO utilise des cookies Cookie policy Comme d'autres sites web, nous aimons utiliser des cookies. Les cookies que nous utilisons servent principalement à améliorer votre expérience sur notre site web. Nous utilisons également des cookies parce que nous aimons mesurer la façon dont notre site web est utilisé. Nous n'activons ces cookies que si vous nous avez donné votre consentement préalable.