Actualité Deux-roues Mobilité

Nouvelles formations pour les e-bikes et les e-scooters

30-03-2020

Grâce aux nouveaux trajets de formation pour les e-bikes et les e-scooters d'EDUCAM, un spécialiste peut lui-même poser un diagnostic, effectuer la réparation et permettre à son client de reprendre la route plus rapidement.

« Les deux types de deux-roues sont souvent cités d'un trait, mais cela reste deux produits différents, pour lesquels deux formations distinctes ont été développées », explique Dimitri Van der Wilt, Technical Development Coordinator chez EDUCAM. 

Nous commençons par les vélos électriques. « Les chiffres ne mentent pas : près de la moitié des vélos vendus dans notre pays ont aujourd'hui une assistance électrique », affirme Hans Allaert, Technical Training Coordinator chez EDUCAM. « Cela fait que presque tout le monde dans le secteur rentre en contact avec le produit et pour cela une certaine expertise est nécessaire. » 

Et qu'en est-il des e-scooters ? « Leur vente a également le vent en poupe, même si c'est un peu moins spectaculaire », déclare Dimitri Van der Wilt. « Une caractéristique des e-scooters est qu'on les trouve aussi bien chez des marchands de vélos que dans des points de vente classiques de motos. Dans le premier cas, il s'agira plutôt de modèles plus légers, mais cela reste bien entendu des e-scooters qui nécessitent une approche spécifique. » 

Contenu 

« Les e-bikes constituent probablement le plus grand défi », explique Dimitri Van der Wilt. « Car, pour les personnes qui ont l'habitude de travailler sur des vélos, dans l’ensemble une composante purement mécanique, le pas à franchir vers le digital est quand même important. Elles sont subitement confrontées à des batteries de 24 ou 36 volts, à la technologie de bus CAN et à la nécessité de pouvoir poser un diagnostic. Cela fait beaucoup. Il en va aussi autrement que pour leurs collègues du secteur automobile, qui sont déjà quelque peu familiarisés avec l’électricité. Pour les e-scooters aussi, il est souvent sous-estimé tout ce que cela implique. En soi, ces véhicules sont conçus comme toute autre moto ou tout autre scooter, mais avec une propulsion différente. Il est soudain question d'un moteur électrique, de convertisseurs et de différents niveaux de tension, ce qui représente quand même un changement. » 

Sécurité et plus 

L'aspect sécuritaire constitue un élément important des deux formations, bien que les e-bikes et les e-scooters ne dépassent pas la limite des 60 volts, ce qui est considéré comme une tension sûre. « Nous commençons en expliquant le principe de l'électricité de manière didactique, avant de passer assez vite aux composants spécifiques, en fonction de la formation choisie », déclare Dimitri Van der Wilt. « Une importante dimension économique est également liée aux connaissances : on ne détecte plus une panne en retirant des composants, mais à l'aide d'un diagnostic. Cela augmente l'efficacité et influence positivement le prix de la réparation. »

Ce cours vous intéresse ou vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous par téléphone au 02 778 63 30 ou par e-mail à info@educam.be.