Actualité Mobilité

PEB, plate-forme flamande des voitures de société électriques

11-01-2019

Dans notre pays, la voiture de société facilitera la transition vers la voiture électrique.  Les flottes d’entreprise franchiront peut-être plus vite le pas vers un parc électrique.  Il est donc important que nous apportions aux vendeurs finals de véhicules électriques la compréhension du marché et renforcions la gestion du processus et l’accompagnement.

Dans les années à venir, la voiture électrique gagnera en importance et les entreprises du secteur automobile devront étudier le rôle qu’elles pourront y jouer.
Le projet PEB, soutenu par le gouvernement flamand, voulait en être l’amorce et TRAXIO s’est plu à assurer son rôle de chef de file.
Dans cet article, nous examinons les résultats et les recommandations permettant de ‘verdir’ les flottes de société.

Aujourd’hui

A l’heure actuelle, il circule environ 10.000 voitures électriques, soit moins de 1 % du parc total.  L’offre est en effet limitée : quelque 20 modèles électriques et 25 modèles rechargeables contre 500 modèles à moteur thermique.

Entretemps la capacité de la batterie a évolué de 150 à 250, voire 300 km d’autonomie, le rechargement est plus rapide selon le type de voiture et une séance de charge est la formule la moins onéreuse au travail. De fait, il faut compter de 15 centimes d’euro par kWh contre environ 25 centimes/kWh à la maison et même 33 centimes/kWh au départ d’une borne de charge publique.

Quatre pour cent des nouvelles immatriculations se composent de modèles rechargeables, principalement dans les entreprises.  Dans cinq ans, les voitures classiques et électriques devraient coûter la même chose.

A terme, la voiture électrique deviendra également l’endroit de stockage d’énergie solaire ou éolienne idéal, au domicile des gens ou au niveau du quartier.  Un aspect qui ouvre résolument des perspectives au secteur automobile.

Convaincre les entreprises

A l’origine il avait créé un groupe de chefs de file composé de trois parties : Carglass, Degroof Petercam et Induver.  Il s’est très vite étendu à Solidariteit voor het Gezin (solidarité avec les ménages) et Groep IDEWE.  Les cinq chefs de file sont des entreprises diamétralement opposées dont la forme juridique et le régime de TVA diffèrent de même que la dimension et le type de flotte… mais qui partagent toutes la même ambition commune d’électrifier 25 % de l’ensemble de leur flotte pour 2020.

Une véritable plate-forme de managers de flotte et de mobilité, au nombre de 42 et représentant plus de 30.000 voitures de société, a vu le jour grâce au site internet et à la communication opérée par le biais de différents réseaux et fédérations.   Son objectif principal étant de s’approprier connaissances et expérience en gommant toute division ou préjugé.

A l’heure actuelle, le bond vers la connaissance a eu lieu et tout le monde peut s’y mettre à connaissances égales.  Chacun a une meilleure compréhension du marché, des possibilités et des avantages de la voiture électrique dans sa flotte individuelle.  Avec pour motto : 25 % d’électrification des flottes d’ici à 2020 !

La coopération avec la Fédération belge des Managers de Flotte et Mobilité, Fleet & Mobility s’est par ailleurs enrichie de partenariats avec les parties au marché mais, avant tout, les acteurs énergétiques et les prestataires de service de rechargement ont la volonté de collaborer avec la plate-forme.

L’union fait la force

Parce qu’il est rapidement apparu qu’il manquait encore beaucoup d’informations, une consultation du marché a été menée auprès de 24 entreprises.  Son objectif consistant à avoir une meilleure compréhension de l’offre de véhicules et de l’infrastructure, mais aussi une vision d’avenir quant au fonctionnement du marché.  Les réponses et les résultats obtenus ont été rassemblés dans un rapport global.

Une coopération avec Cleaner Car Contract a vu le jour en juin 2017. Ce projet de la Ligue pour un meilleur environnement (Bond Beter Leefmilieu) poursuit une mission similaire complétée d’objectifs relatifs à l’électrification et, par conséquent, à ‘l’écologisation’ des flottes des entreprises.  Tous ont choisi sciemment de renforcer leur collaboration sous le dénominateur de ‘Platform Elektrische Bedrijfswagens’ (PEB).

E-car policy

Une des premières réalisations concrètes de la plate-forme PEB fut de rédiger une e-car policy, un document inspirateur comprenant des thèmes, sujets et points importants utile à tous.  Ce document informatif fait partie d’un scénario d’e-mobilité plus vaste, guide pratique et inspirant pour aider les managers dans leur transition vers la mobilité électrique.

Parallèlement, la plate-forme a également mis au point un outil pour convaincre les travailleurs : l’essai pratique.  Pendant une semaine, les travailleurs ont eu l’occasion de se familiariser par des essais de conduite.   Constructeurs et fournisseurs de services de rechargement ont proposé leurs services et procédé auprès des conducteurs à des mesures avant et après l’essai, mesures dont les résultats ont ensuite été transmis à toutes les parties concernées.

Résultats online

Toutes les expériences (des chefs de file, des early adopters etc.) ainsi obtenues ont été réunies sur le site internet www.wijrijdenelektrisch.be.  On y trouve notamment les témoignages de particuliers, d’entreprises et d’entreprises de taxi.

La campagne a été organisée avec la coopération d’EV Belgium et de Bond Beter Leefmilieu, responsable du projet d’e-taxis. 

Conclusion

Dès le départ, la plate-forme PEB a avancé certaines conditions à l’intégration de voitures électriques dans les parcs de véhicules.  L’une d’elles porte sur le prix de la voiture de société électrique qui doit être neutre budgétairement ou plus avantageux que celui d’une voiture classique à moteur thermique.  L’offre et l’autonomie doivent être suffisantes, de même que le nombre de bornes de charge rapide publiques. En outre, les citadins ne disposant pas d’une allée de garage ou d’un garage doivent pouvoir demander l’installation d’une borne de charge.  Enfin, il fallait également trouver des solutions qualitatives et l’infrastructure pour recharger à la maison ou au travail, ainsi que pour le suivi et le décompte des coûts de cette énergie.