Génie Civil et manutention

Sven Dekeyser: le champion de la libre entreprise

Sven Dekeyser, de Key-Tec peut être qualifié sans fausse pudeur de champion de la libre entreprise. 

En 25 ans, il est parvenu à transformer une entreprise de deux personnes en une société occupant 52 travailleurs et réalisant un chiffre d’affaires annuel de 37 millions d’euros.  Nous avons voulu percer le secret de sa réussite. 

Key-Tec est située à la campagne, à Moerbeke-Waas, à un jet de pierre de la frontière néerlandaise.  Cette situation géographique découle entièrement des origines de l’entreprise.  Au début des années ‘90, le jeune Sven Dekeyser aide son père qui dirigeait une entreprise d’entrepreneurs agricoles tout en distribuant les tracteurs Case.  « C’est au cours de ces années d’apprentissage que j‘ai appris à travailler.  Je me suis familiarisé avec toutes sortes de tâches allant du travail au champ à l’entretien des tracteurs.  Mais je me sentais surtout inspiré par l’achat et la vente de tracteurs et la recherche de pièces de rechange. » 

Adieu l’agriculture 

Jusqu’à 1996 Sven Dekeyser aide son père puis devient associé à part entière de Key-Tec grâce aux 55 % de parts qu’il détenait : « En fait nous avons cessé notre activité d’entrepreneur agricole et nous sommes axés sur les tracteurs, les machines agricoles, et, pour la première fois, les engins de manutention et de construction, notamment en représentant Manitou.  En 2010, j’ai repris toute l’affaire.  Un peu plus tard j’ai décidé de me focaliser uniquement sur la vente, l’entretien mais aussi la location de machines, principalement des marques Manitou et Case Construction. »

Cette spécialisation s’est avérée être la bonne décision : « En arrêtant les machines agricoles, le chiffre d’affaires de l’entreprise a triplé en cinq ans.  Le secteur du machinisme agricole peine à croître.  En outre, nous avons toujours mis le client au cœur de nos préoccupations, ce qui prend du temps.  Mais nous ne pouvons pas facturer chaque minute au client.  De plus, il est difficile de prévoir et planifier le travail à l’atelier.   Grâce à l’entretien des 520 machines que nous louons, nous parvenons à mieux planifier l’activité de l’atelier.  Cela facilite l’organisation et nous donne une estimation plus précise des coûts et recettes. » 

Entre deux ports  

Moerbeke-Waas est situé entre la zone du canal de Gand et le port d’Anvers, deux lieux bruissant d’activité économique où une grande partie de nos clients exerce son activité.

« Ces clients peuvent louer ou acheter.  La location d’une machine permet de l’essayer, voire d’en envisager l’achat ultérieurement.  A la longue, nous revendons les machines de location en seconde main et sommes bien entendu à mêmes de fournir l’historique d’entretien de la machine.  C’est incontestablement un atout.  Le fait d’être à la fois distributeur de marque nous permet d’obtenir des pièces de rechange et des produits d’entretien à un prix avantageux.  En outre les techniciens peuvent s’inscrire à la formation technique dispensée par le constructeur.  Bref l’interaction entre location, entretien et vente entraine de nombreux avantages. »

Si nous demandons à Sven Dekeyser s’il n’est pas compliqué de gérer une entreprise de 52 travailleurs, il répond sans hésitation : « Je pense que j’ai l’avantage d’avoir commencé à zéro.  Au début, je travaillais à l’atelier, au magasin, à la comptabilité et j’ai découvert l’entreprise sous toutes ses coutures.  Je peux mieux me projeter dans les activités du personnel.  Je comprends la spécificité de leur tâche. »

Sven Dekeyser a encore bien d’autres projets.  Ainsi il démarrera une section néerlandaise de ses activités juste de l’autre côté de la frontière, à Terneuzen. 

Profil 

Age : 49 ans

Fonction : propriétaire et dirigeant

Formation : Humanités (gréco-latines & économie) & autodidacte

Premier emploi : ouvrier à la chaîne d’une biscuiterie

Hobby : Trouver des opportunités pour mon entreprise

Voiture de mes rêves : Audi Q8

Destination favorite : Tenerife

Boisson préférée : Hoegaarden

Ambition dans 5 ou 10 ans : Doubler le chiffre d’affaires de l’entreprise d’une manière rentable

 

Photo: Benjamin Brolet