Matériels pour l'automobile et outillage Mobilité

Truck Trading Group: ancrage local solide et dynamique de groupe

Truck Trading Group appartient à Willy Van Doorne International S.A. et compte à l’heure actuelle 14 établissements répartis dans tout le pays.  Depuis les débuts en 1982 à Wijnegem, des établissements se sont systématiquement ajoutés, chacun caractérisé par un ancrage local solide.

« DAF est la marque principale exclusive pour les poids lourds dans huit établissements », explique d’amblée Peter Van den Heurck, COO Truck Trading Group. « Parallèlement des établissements locaux complètent l’offre en matière d’utilitaires légers (LCV), de produits destinés à l’agriculture et la sylviculture etc.  Iveco Daily et Fiat Professional complètent ainsi les poids lourds DAF chez Truck Trading Limburg.  Le groupe opère également comme coupole du groupe Dif-Rent*, spécialisé en location à long et court termes ainsi qu’en vente et financement de poids lourds et camionnettes d’occasion. De Kempen Verhuur s’est spécialisée en location de bennes à ordure et en poids lourds pour le secteur du bâtiment et poids lourds équipés de crochets à conteneur et grues.  Citons enfin le département spécialisé Truck Trading Parts ». 

Solide image de marque locale 

Elle occupe une place particulière au sein du groupe.  Elle endosse le rôle de grossiste et s’adresse aux entreprises qui entretiennent leur propre flotte.  L’offre dépasse celle de DAF-parts et comprend des pièces de rechange pour semi-remorques et même d’autres marques.  « Annuellement cette branche réalise un chiffre d’affaires considérable en Belgique et à l’étranger », indique Johan Saveniers, Sales Manager Truck Trading Group.

« Le pouvoir d’achat du groupe y est pour beaucoup mais c’est vrai pour chaque établissement.  Tous ont une image de marque locale forte, sont l’interlocuteur de proximité de confiance tout en étant étayés par la force du groupe, tant en ce qui concerne le pouvoir d’achat que l’investissement dans les ressources humaines, l’équipement et l’offre.  Nous constatons la même évolution chez nos clients, qui ne se cantonnent plus à un seul établissement mais s’étendent par le biais de l’acquisition à d’autres emplacements avec centralisation des achats ».  

L’écologisation doit être faisable 

« De manière générale, la presse et les autorités sont sources de confusion à propos des différentes techniques d’entraînement actuellement disponibles et leur effet sur l’environnement », constate Peter Van den Heurck.  « L’attention récente pour la question environnementale crée incontestablement une base et pousse les clients à rechercher des alternatives ».

« Pratiquement toutes les alternatives coûtent plus cher et n’offrent aucune certitude d’avenir », poursuit Johan Saveniers.  « L’on publie régulièrement des études mais elles sont trop souvent contradictoires.  Certaines tiennent exclusivement compte du véhicule, d’autres impliquent toute l’histoire du puits à la roue ».

Iveco Daily et Fiat Professional misent tout sur le CNG et l’électricité.  Pour les véhicules utilitaires lourds, le diesel reste le choix le plus fiable et écologique dans le cadre de la sévérité de la norme Euro 6 actuelle.  L’Europe oblige les constructeurs à produire des véhicules électriques, ce qui limite le transport de marchandises à un rayon d’à peine 100 km, à peine suffisant pour couvrir le transport local.

« DAF a opté pour le HVO (Hydrotreated Vegetable Oil), déjà disponible et susceptible de réduire les émissions de CO2 de 90 % » souligne Peter Van den Heurck. « HVO est utilisable dès aujourd’hui sur tous les poids lourds Euro 6 ».   On peut faire le plein de HVO à l’état pur ou en mélange avec du diesel ordinaire, ce qui en fait un excellent potentiel pour l’écologisation du transport routier.  Aux Pays-Bas il est vendu sous l’appellation de BlueDiesel dans plusieurs proportions de mélange et ses utilisateurs sont récompensés par des certifications CO2. « Les autorités publiques belges feraient bien de s’en inspirer et d’accorder un avantage proportionnel aux utilisateurs.  Le bénéfice est double : réduction des émissions de CO2 par les transporteurs routiers et recyclage de ce qui demeurerait autrement un déchet ! » 

Deux niveaux 

« L’ancrage local de nos établissements est un atout de taille dans le soutien de la chaîne logistique », pose Johan Saveniers.  « Le secteur du transport a changé, il est question de magasins roulants et, par conséquent, le transport est crucial.  Truck Trading Group surfe sur cette vague en étant disponible 24/24.  Impossible pour les petits opérateurs de suivre cette tendance ».

Le service est vite considéré comme allant de soi.  Ce qui est certainement le cas pour les véhicules de remplacement, service sur lequel Truck Trading Group mise à fond à travers Dif-Rent et De Kempen Verhuur.  Pour les pièces de rechange, ils se targuent de 98 % de disponibilité.

« Localement nous nous axons sur un service fort tandis qu’au niveau du groupe nous misons sur notre grande envergure et investissons dans des tracteurs ou poids lourds de stock », poursuit Peter Van den Heurck.  Nous disposons en permanence de 30 à 40 poids lourd livrables sur-le-champ, et pouvons répondre moyennant Dif-Rent aux besoins les plus urgents comme la location d’une benne à ordure… Nous proposons la location du produit en tant que tel et non comme une donnée financière.  Last but not least, la grandeur d’échelle du groupe nous permet d’investir dans le renouvellement depuis la première heure afin d’être prêts pour affronter l’avenir ».

L’organisation du groupe est celui d’un employeur local à caractère familial qui offre aux talents une sécurité à long terme dans un cadre de travail sécure et contemporain, dispensant de la formation permanente.  Vis-à-vis des fournisseurs, le groupe se veut un seul interlocuteur fort tandis que les activités commerciales se traduisent localement par du sur mesure pour le client. 

Attentif à l’utilisateur 

Truck Trading Group prend sa présence en ligne très au sérieux.  « Elle génère de la demande dans le showroom et est synonyme de prévente » constate Johan Saveniers.  « Les clients, les petits comme les grands, y consultent nos stocks, découvrent nos propositions de package axées sur l’optimisation du TCO.  Pour l’activité de location, la présence en ligne est essentielle.  Par ailleurs, pour les pièces de rechange, nous disposons du webshop DAF où les clients doivent s’identifier ».

« Non moins importants sont les réseaux sociaux », poursuit Peter Van den Heurck.  « En des temps où les chauffeurs sont devenus une denrée rare, ils ont une grande influence sur le choix et l’achat des véhicules, qui constituent en fin de compte leur outil de travail quotidien ».

(*) cf. portrait de Patrick Godart dans TRAXIO Magazine 187

Rémunération adaptée

L’aspect technique gagne sans cesse en importance au niveau de chaque collaborateur.  Cela se remarque le plus dans les ateliers, où le caractère informatique des activités de maintenance devient de plus en plus proéminent.  « En matière d’exigences imposées aux collaborateurs techniques, la barre est placée très haut : informatique, électronique, hydraulique et mécanique classique doivent être réunies harmonieusement dans une seule et même personne », esquisse Peter Van den Heurck.  Le mécanicien d’antan s’est transformé en collaborateur hautement qualifié.  Le groupe investit avec DAF dans des formations très poussées du personnel.  Nous avons fréquemment des clients qui passent nous voir en quête d’une solution pour leur véhicule après avoir eu recours à un service non-lié à une marque.  A l’achat d’un poids lourd, Truck Trading Group investit avec le client dans les connaissances de l’utilisateur, de plus en plus souvent opérateur de son camion.  La formation renforcée entre en ligne de compte du Code 95 et la professionnalisation du métier de chauffeur. 

En bref

Date de fondation : 1982

Secteur/activité : Vente, location et entretien de poids lourds et utilitaires légers

Coordonnées du siège : Centrum Zuid 1049 - 3530 Houthalen-Helchteren

Nombre d’établissements : 7 établissements DAF Trucks

Effectif du personnel : 250

 

Photo: Benjamin Brolet