Actualité Deux-roues Génie Civil et manutention Matériel agricole et horticole Matériels pour l'automobile et outillage Mobilité

Un bon accueil est la base de la politique RH

Des collaborateurs satisfaits sont la meilleure garantie d'une collaboration durable. Cet aspect doit donc recevoir toute l’attention nécessairedès le premier jour d'entrée en service.Une formation spécifique vous indique les grandes lignes à suivre.

Depuis quelque temps, le travail faisable est un principe à la base de différentes formations EDUCAM. Une nouvelle formation se concentre spécifiquement sur l'accueil et l'encadrement de nouveaux collaborateurs. « Nous nous plaçons ainsi complètement dans la philosophie du concept de travail faisable », déclare Yannis De Swert, Consultant Business Training, Coaching & Consultancy chez EDUCAM. « En raison de la pénurie sur le marché du travail, il est important de garder les bons profils. L'encadrement et le soutien de ces travailleurs contribuent également à ce qu'ils ne décrochent pas. Cet encadrement tourne autour de différents facteurs. Bien entendu, la charge de travail joue un rôle, mais aussi la satisfaction générale par rapport aux tâches confiées. Tout comme les possibilités de formation peuvent constituer un élément, ou même simplement la capacité d'écoute. Pour ce dernier facteur un système de tutorat dès le début est très utile. C'est bien pourquoi il est aussi essentiel de prévoir un bon accueil dès le premier jour. » 

Culture d'entreprise japonaise 

« Pour l'accueil et l'accompagnement de nos collaborateurs, nous travaillons depuis longtemps avec un système de tutorat », explique Stephanie Deckx, HR Business Partner chez Mazda Motor Logistics Europe. « Cela s'inscrit complètement dans notre culture d'entreprise. En tant qu'entreprise japonaise, nous attachons une grande importance à l'attitude et à la motivation, mais aussi au fait de se sentir bien en tant que collaborateur. L'expérience nous apprend que c'est la façon idéale pour accompagner des nouveaux venus. Un tuteur est un point de contact immédiat. C'est, d'une part, une personne qui donne des consignes de travail, mais aussi, d'autre part, une personne à laquelle on peut s'adresser sans devoir interpeller la hiérarchie, ce qui fait tomber les barrières. » 

Coréflexion 

« La principale plus-value d'EDUCAM est qu'ils réfléchissent avec nous », déclare Stephanie Deckx. « Ils ont leurs propres formations standards, mais elles peuvent être adaptées sans problème à nos besoins particuliers. Nous travaillons autant avec des ouvriers qu'avec des employés, ce qui nécessite un encadrement différent. Une bonne interaction avec les tuteurs est le fil conducteur de la formation. C'est logique d’ailleurs, on attend beaucoup d'eux, ce qui fait que les bons profils sont ici aussi nécessaires. EDUCAM est notre partenaire pour l'ensemble du trajet, ce qui signifie aussi que nous avons réalisé une étude de cas, dans laquelle nous avons examiné la façon dont les tuteurs perçoivent eux-mêmes leur rôle. Les retours que nous recevons des deux parties sont unanimement positifs. Seul le fait de manquer de temps est perçu comme un inconvénient, mais là aussi, EDUCAM réfléchit à la façon d’intégrer cet accompagnement dans le processus de travail plus large. » 

Demander une toolbox 

Tous les aspects du « travail faisable » sont repris dans notre toolbox – au sens littéral. À l'aide de matériel didactique, des outils intéressants et des conseils sur le management, la communication, mais aussi l'accueil et le tutorat de nouveaux collaborateurs, sont partagés. Notre offre de formation y est liée. Il est possible de recevoir une toolbox sur simple demande via info@educam.be.