Environnemental Mobilité Deux-roues Matériels pour l'automobile et outillage Génie Civil et manutention Matériel agricole et horticole

Un potentiel dormant de 14.000 tonnes de fer et 2.000 tonnes de cuivre inutilisées dans nos maisons (et abris de jardin): Recupel lance Génération R et invite à passer à l’action

14-10-2020

Certaines matières premières des appareils électriques se raréfient, tandis que la production et la consommation de ce type d’appareils continuent d’augmenter. La Journée internationale des déchets électroniques marque l’occasion de souligner l’importance de la collecte et du recyclage du matériel électronique dans le monde entier. Peu de gens connaissent l’énorme potentiel des ressources qui dorment dans leur abri de jardin ou dans leur garage. Les 4,8 millions d’outils de jardin électr(on)iques et de matériel de bricolage non utilisés représentent un potentiel inexploité de 14.000 tonnes de fer et de 2.000 tonnes de cuivre. Pour s'assurer qu’il y a suffisamment de matières premières pour les générations actuelles et futures, Recupel invite tout un chacun à passer à l’action. Génération R s’engage à s’attaquer au problème de la raréfaction des ressources en Réutilisant ses outils de jardin et de bricolage, en les faisant Reconditionner et Réparer et en les remettant dans les points de collecte pour les faire Recycler.

Une seconde vie pour l’électronique : la nouvelle normalité ?

De nombreuses matières premières constituent les éléments constitutifs des appareils électriques et électroniques (par exemple le fer, le cuivre, les plastiques, l’or, l’argent, etc.). En raison de l’augmentation de la production et de la consommation d’appareils électriques dans le monde, certaines de ces matières premières risquent de se raréfier si nous n’agissons pas. 

Eric Dewaet, CEO de Recupel :

« L’extraction de matières premières via l’exploitation minière traditionnelle est polluante et se déroule souvent dans des conditions inhumaines. En outre, certaines matières premières nécessaires à l’électronique se raréfient. C’est pourquoi nous appelons à passer à l’action. Nos matières premières doivent avoir une deuxième, troisième, quatrième vie… en réutilisant davantage d’appareils électriques et en recyclant les matières premières des appareils défectueux. La crise du coronavirus offre l’occasion de faire les choses différemment et mieux, et de faire des choix plus respectueux de l’environnement. Donner une seconde vie à plus d’appareils électroniques par la réutilisation, la réparation et le recyclage doit devenir une habitude – “la nouvelle normalité” ! »

Une démarche qui concerne tout le monde ! Tout commence dans votre abri de jardin 

Beaucoup de gens ne savent pas que ces matières premières rares se trouvent dans leur propre maison, dans leur abri de jardin ou dans leur garage ! Les Belges possèdent 35 millions d’outils électr(on)iques de jardinage et de bricolage. Outre le fer et les plastiques, ceux-ci se composent de 9 % de cuivre. Un métal rare important, dont l’extraction provenant des minerais pourrait connaître une pénurie d’ici 2040 si la production actuelle se poursuit au même rythme. Le cuivre est 100 % recyclable, ce qui en fait un exemple typique des avantages de l’urban mining. Le métal est recyclé à partir d’appareils électr(on)iques cassés et peut être réutilisé à plusieurs reprises pour de nouvelles applications (par exemple dans le secteur ferroviaire, les circuits imprimés pour l’électronique, etc.) sans perdre en qualité ou en performances. Il en va de même pour le fer, dont nos outils de jardin et de bricolage électriques sont constitués à 57 %.

Un exemple de résultats tiré du recyclage ? En 2019, Recupel a recyclé 4 400 tonnes d’outils de jardin et de bricolage électr(on)iques. Grâce à l’urban mining, 540 tonnes de cuivre (= le poids de 2,5 fois la Statue de la Liberté) et 3 706 tonnes de fer (= le poids de 47 avions avec un plein de carburant) ont été récupérées.

4,8 millions d’outils de jardin et de bricolage inutilisés = potentiel énorme

Tous les deux ans, Recupel mène une enquête pour calculer le nombre d’appareils électriques et électroniques que les Belges possèdent et savoir comment ils s’en séparent. Cette étude indique que 4,8 millions d’outils électr(on)iques de jardinage et de bricolage (toujours en état de marche et défectueux) sont laissés pour compte. Quelques exemples : 506 000 perceuses (dont 86 000 défectueuses), 668 000 ponceuses (dont 37 000 défectueuses) et 133 000 tondeuses à gazon (dont 53 000 défectueuses) prennent la poussière. Sous cette couche de poussière, pas moins de 14 000 tonnes de fer et 2 000 tonnes de cuivre sont inutilisées dans les abris de jardin et les garages des Belges.

Ces appareils inutilisés représentent un énorme potentiel dormant pour la réutilisation et le recyclage. La plupart de ces appareils inutilisés (84 %) fonctionnent toujours et peuvent parfaitement être donnés ou apportés au magasin de seconde main. Les 16 % restants ne fonctionnent plus. S’ils étaient déposés à un point de collecte de Recupel, 2 196 tonnes de fer (= le poids de 28 avions avec un plein de carburant) et 320 tonnes de cuivre (= le poids de 1,5 fois la Statue de la Liberté) pourraient être récupérées.

« Beaucoup de gens ne savent pas que leur abri de jardin ou leur garage recèle de matières premières précieuses. Presque tout le monde a des outils de jardinage et de bricolage qui ne servent plus. Nous détenons la clé et nous avons la responsabilité d’apporter chacun une contribution modeste, mais précieuse au problème de la raréfaction des matières premières », déclare Saar Bentein, porte-parole de Recupel.

Nouvelle campagne de collecte : Génération R.

Il est temps d’agir. C’est pourquoi Recupel lance une nouvelle campagne de collecte, Génération R. 

« Si nous voulons qu’il y ait suffisamment de matières premières, le moment est venu d’agir. Génération R partage la même mission : protéger notre environnement ensemble, en utilisant mieux nos matières premières. Pour y parvenir, les participants au projet portent la même motivation en s’engageant à réutiliser leurs outils électriques de jardinage et de bricolage, à les faire reconditionner ou réparer et à les remettre pour les faire recycler. Avec Génération R, nous nous engageons en faveur d’un changement de comportement durable, afin qu’il y ait suffisamment de matières premières pour les générations actuelles et futures », explique Annelies Evens, responsable du marketing et de la communication chez Recupel.

Recupel invite tout le monde à apporter ses outils de jardin et de bricolage électr(on)iques inutilisés dans un point de collecte. Il est également possible de les déposer

  • dans un centre de réutilisation, si les appareils fonctionnent toujours.
  • dans le magasin où vous achetez un nouvel appareil, qui est obligé de reprendre votre ancien appareil.
  • au parc de recyclage, si l’appareil est cassé et que vous n’en achetez pas un neuf.

Pour plus d’informations : https://recupel.be/generation-r  

Image : Recupel