Lobby Deux-roues

Vélo-quoi ? VELO-PASS et VELO-PRO !

Professionnalisation croissante, mise en œuvre d’applications technologiques et augmentation du chiffre d’affaires transforment le secteur du vélo en pierre angulaire de la mobilité multimodale. 

C’est pourquoi le vendeur de vélos et le chargé de l’après-vente doivent être protégés.  Comme nous l’écrivions dans une de nos éditions précédentes, le secteur du vélo a développé son label de qualité pour armer ses membres contre la libéralisation des métiers.  Un mouvement que l’Union européenne a mis en route.  Et le grand jour est arrivé : TRAXIO présente le label VELO-PRO.  Même si le lien entre métier et formation a disparu, VELO-PRO maintient la distinction entre le vendeur sporadique ou indépendant à titre complémentaire et l’homme de métier.  L’audit qu’il implique est indépendant et porte sur divers paramètres de qualité visant à assurer l’impartialité de l’évaluation.

A côté de ce label de qualité existera un système d’enregistrement des vélos : VELO-PASS.  Il s’agit d’une banque de données centrale qui fonctionne moyennant un code QR apposé sur le vélo. Ce système n’est pas seulement une prévention du vol, mais sert aussi au suivi du produit au cours d’un entretien. 

Ces deux instruments stabilisent et sécurisent l’encadrement des usagers et propriétaires de vélo.  Ils ont déjà mobilisé un grand intérêt local.   Ainsi, l’échevin anversois de la Mobilité, Koen Kennis, a applaudi cette initiative de TRAXIO.